Le ministère des Transports a réagi, ce dimanche 20 décembre, à l'information selon laquelle l'Algérie allait octroyer des lignes aériennes intérieures à une entreprise émiratie. Dans un communiqué rendu public sur son site, le département de Lazhar Hanni dément cette information. 

Pour le ministère, il s'agit de « fausses déclarations tendancieuses relayées par certains médias ». Le département ministériel explique dans son communiqué, qu'en vertu de la loi en vigueur, « l’exploitation des prestations du transport aérien pour les vols domestiques de transport public ne peut se faire que par des entreprises de droit algérien ».

Le département de Lazhar Hanni indique que l’octroi de lignes aériennes à des compagnies étrangères « n’a été mentionné ni dans le programme du président de la République, ni même dans le plan d’action du gouvernement ». Le ministère assure, en outre, que le gouvernement « s’emploie, à travers un éventail de mesures, à renforcer la performance de la compagnie aérienne nationale algérienne Air Algérie et valoriser son rôle au plan international ».

Louisa Hanoune doit-elle s'inquiéter ?

Le ministère a appelé, par ailleurs, tous les responsables politiques à « faire preuve de patriotisme et de vigilance, en vue de se dresser comme un seul homme contre les ennemis de la Patrie et à contribuer à la consolidation du front interne, loin de toutes manœuvres ou calculs, et ce au regard des tensions dangereuses qui caractérisent la situation régionale marquée par une conspiration systémique et un acharnement déchaîné contre notre pays ».

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Il avertit que « toute déclaration, quelle qu’en soit la source, contraire à ce qui est stipulé dans les dispositions de la Loi précitée et aux orientations de l’Etat dans le traitement du dossier d’Air Algérie, est une manœuvre vouée à l'échec visant à semer le doute et l'anarchie, à travers la diffusion de fausses informations et expose son auteur ou ses auteurs aux conséquences juridiques induites par le situation ».

Pour rappel, cest la porte-parole du Parti des Travailleurs (PT), Louisa Hanoune, qui est l'auteur de cette affirmation. « Nous avons des informations sur la volonté du Gouvernement de privilégier une société émiratie, dans le cadre d’un contrat pour l’exploitation des lignes intérieures », déclarait-elle, samedi.