Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit de dimanche 20 décembre à Jijel ont occasionné d’importants dégâts. Les intempéries ont inondé plusieurs quartiers de la ville et paralysé le trafic routier sur plusieurs axes, causant même des accidents de la circulation. 

Les pluies ont causé le débordement d'une rivière dont les eaux ont emporté sur leur passage  plusieurs voitures et camions. La route nationale n°43 a été inondée ainsi que la gare routière sise à l'ouest de la ville. Plusieurs habitations ainsi que des magasins croulent sous les eaux, conséquence des pluies diluviennes qu'a enregistrées la ville la veille au soir. Une partie d'un pont qui traverse la rivière s'est aussi effondrée, car le niveau des eaux a remonté à plus de deux mètres.

Ces dégâts importants causés par la chute de plus de 140 ml de pluie en une nuit sont notamment dus à la gestion catastrophique des avaloirs de cette ville. Mal entretenus et bouchés, ces équipements défectueux sont la cause principale des inondations enregistrées dans la nuit de dimanche. Les habitants se sont retrouvés, dans la matinée de cette journée, face à un spectacle désolant, fait de routes barrées et jonchées de boue et de détritus. Certains automobilistes se sont retrouvés bloqués à cause de la montée des eaux.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

Il faut dire que chaque année, le même spectacle se reproduit en Algérie. Dès la chute d'importantes averses, plusieurs villes algériennes sont submergées par les eaux. La donne n’a pas changé, malgré toutes les promesses de trouver des solutions. Cette situation risque de se compliquer davantage ce lundi, étant donné que, selon l’Office national de la météorologie (ONM), les pluies vont continuer à s’abattre sur Jijel.

Lire aussi: Premières pluies : Inondations et trafic routier paralysé à Alger