La variante britannique du coronavirus Covid-19 gagne de plus en plus d’ampleur en Europe. Apparue en Grande-Bretagne, la nouvelle souche du virus, plus contagieuse que les précédentes, a été détectée dans au moins huit autres pays, dont la France, l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne. 

La variante britannique du coronavirus s'étend de plus en plus et a touché désormais huit nouveaux pays, dont la France, l’Espagne et l’Italie. Samedi 16 décembre, pas moins de trois pays ont annoncé des cas de contamination à la nouvelle souche du virus. Il s'agit de l’Espagne, de l’Italie et de la Suède. Dans ce dernier pays, la variante a été détectée « sur une personne qui a voyagé depuis le Royaume-Uni ».

La variante détectée en Espagne et en Italie

A Madrid, quatre cas confirmés de la variante britannique ont été signalés samedi. L’ensemble des cas sont arrivés récemment du Royaume-Uni, a précisé Antonio Zapatero, un responsable local de la santé. « Les patients ne sont pas gravement malades, nous savons que cette souche se transmet plus facilement mais elle ne provoque pas de cas plus sévères de la maladie », a-t-il assuré.

En Italie, une dizaine de cas ont été détectés. Six passagers ont été testés positifs à l’aéroport Capodichino de Naples juste avant la suspension, cette semaine, des vols en provenance du Royaume-Uni. Trois autres cas de la variante ont été détectés dans la région de Venise à la veille de Noël, deux dans les Pouilles et deux, dont les échantillons ont été envoyés à Rome pour confirmation, dans les Abruzzes.

À lire aussi :  France : Le coût de la vie pour les étudiants en forte hausse

La France, l’Allemagne, le Liban, le Japon, le Danemark...

Plus tôt, des cas avaient été annoncés en France, en Allemagne mais aussi au Liban et au Japon. Ce dernier pays compte près de sept cas de la nouvelle variante du coronavirus. Au Danemark, les autorités sanitaires ont fait état de 33 personnes atteintes. L’institut danois chargé des maladies a précisé que « les nouveaux chiffres indiquent qu’il y a maintenant une infection sociétale au Danemark avec la variante anglaise. Cependant, c’est à un niveau bas ».

Selon une étude de la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM), cette nouvelle souche du coronavirus est « 50% à 74 % » plus contagieuse que les précédentes, faisant craindre plus d’hospitalisations et de morts en 2021 qu’en 2020.

Lire aussi : Baisse des cas de contaminations au coronavirus : Les explications du comité scientifique