Sofiane, un Algérien de 33 ans, a poignardé mortellement sa femme, également d'origine algérienne, dans la journée de dimanche 27 décembre, à Saint-Etienne, en France, a rapporté ce lundi le journal local Le Progrès. L'auteur du crime a ensuite tenté de mettre fin à sa vie. Le tout devant son enfant, un garçon de deux ans, précise la même source. 

C'est le jeune homme lui-même qui a alerté les sapeurs-pompiers aux environs de 14h30, pour signaler le drame. Arrivés sur les lieux du crime, les secouristes ne pouvaient que constater les dégâts. La victime, âgée de 32 ans, venait de recevoir deux coups de poignard qui lui ont été fatals. Le père de famille, qui a essayé de se suicider après son forfait en s’entaillant le cou et le torse, s'en est sorti avec des blessures superficielles. Il a été tout de même transporté à l'hôpital où il a reçu les soins nécessaires, avant sa mise en garde à vue au commissariat de Saint-Étienne.

« Un homme sans histoires »

Choqués par ce féminicide, les voisins du couple n'arrivent pas à croire que Sofiane ait pu tuer son épouse. Selon les propos recueillis par le même organe de presse, l'Algérien est perçu comme quelqu'un de discret et « sans histoires ». D'après le média français, il n'a eu aucun antécédent judiciaire jusque-là.

À lire aussi :  L'imam djihadiste Youssef al-Qaradâwî est décédé à l'âge de 96 ans

« C’est un homme gentil, droit, discret. Pas celui qui cherche les problèmes », souligne un des témoins interrogés. « Je n’aurais jamais cru qu’il puisse faire cela. Leur enfant a tout vu en plus, il va être traumatisé à vie », se désole un autre.