Cevital a démenti l'information qui circule ces derniers jours sur la fortune de son patron, Issad Rebreb. Dans un communiqué rendu public ce mardi 29 décembre, le groupe industriel dément la hausse de la fortune de Rebrab cette année. Il assure que les informations rapportées dans le dernier classement du magazine américain Forbes sont infondées. 

Ainsi, Issad Rebrab ne s'est pas enrichi pendant la pandémie de coronavirus, selon Cevital. Le groupe affirme que l'homme d'affaires algérien n'a pas échappé aux conséquences de la crise sanitaire mondiale. « À l’instar des entreprises du monde entier, le Groupe Cevital a été durement touché par la crise sanitaire du coronavirus. Les restrictions imposées à l’activité économique ont induit une baisse considérable de son chiffre d’affaires et de ses résultats cette année », peut-on lire dans le communiqué. Et d'ajouter : « À cet égard, nous démentons catégoriquement l’information relayée par certains sites électroniques sur les gains du Groupe en 2020 ».

Il faut rappeler que le magazine américain Forbes a révélé que la fortune de l’homme d’affaires algérien, Issad Rebrab, PDG du groupe privé Cevital, a augmenté de 3.3 milliards de dollars en 2020. La même source a affirmé qu'Issad Rebrab possédait une fortune d’une valeur nette de 7,5 milliards de dollars. Elle a été estimée à plus de 4,2 milliards de dollars à avril 2020.

Ainsi, Cevital remet en cause les chiffres donnés par ce magazine et dément tout enrichissement de l'homme d'affaires le plus fortuné d’Algérie. Il faut rappeler que le patron de Cevital, Issad Rebrab, est sorti de prison le 1er janvier 2020. Il a écopé de 18 mois de prison, dont six ferme, dans  l’affaire du projet EvCon. Rebrab a donc purgé sa peine puisqu’il était en détention durant huit mois.

Lire aussi :Algérie : Voici la valeur nette de la fortune d’Issad Rebrab