Le secrétaire général du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA), El-Hachemi Assad, a annoncé la création d’un quotidien national public 100% en tamazight. Il a affirmé que ce projet était en cours de préparation par le HCA. El-Hachemi Assad s'est exprimé sur le sujet lors de sa visite de travail effectuée le 28 décembre à Aïn Témouchent

El-Hachemi Assad a précisé, lors de ce point de presse, que son institution avait proposé ce projet au ministère de la Communication. Il a expliqué que ce journal en tamazight assurerait la couverture des événements nationaux dans les domaines politique, sportif et culturel. « Nous avons commencé ce travail avec l’APS avec la formation des interprètes et un groupe de travail qui active depuis 2016, lequel a acquis une certaine expérience lui permettant d’encadrer le premier quotidien national 100% amazigh », a expliqué le secrétaire général du HCA.

Néanmoins, il a tenu à préciser qu'« un tel projet qui est d’abord celui d’un État, puisqu’il s’agit d’un journal public, prendra du temps, car il faudra créer un lectorat en langue amazighe ». El Hachemi Assad s'est également exprimé sur la logistique nécessaire au journal. Ainsi « l’obligation d’une coordination entre le Haut-Commissariat à l’amazighité et le ministère de la Communication » est nécessaire pour la réussite du projet, selon lui.

À lire aussi :  Allocation touristique : Que peut faire un touriste algérien avec 100 euros ?

A l’occasion de sa visite, le secrétaire général du HCA a affirmé que « l’opération de formation des journalistes se poursuit dans la mesure où l’amazighité, présente à travers 27 stations radiophoniques du pays, est considérée comme un grand acquis, à l’image de la radio régionale de Saoura dans la wilaya de Béchar qui a intégré la langue amazighe dans ses programmes ».

Un quotidien écrit avec quel alphabet ?

El Hachemi Assad ne s'est pas exprimé sur le choix des caractères d’écriture de ce quotidien. Cela intervient au moment où le débat sur les caractères à utiliser pour l’écriture de cette langue fait rage. En effet, même si pour les partisans des caractères dits « latins », le débat est tranché, il se trouve qu’il existe un courant de pensée qui veut imposer les caractères arabes pour tamazight. Il s'agit des courants baathistes et islamistes. Des courants qui se sont toujours battus contre l'institutionnalisation de tamazight.

Lire aussi : Algérie : Le nouveau patron du FLN s’attaque à Tamazight