Pour faire face à la précarité, les étudiants étrangers en France, parmi lesquels beaucoup d'Algériens, se tournent vers les Restos du cœur. C’est le cas d’une étudiante algérienne venue à Reims pour une formation et qui, pour alléger ses dépenses, sollicite l'aide de cette association humanitaire. 

D'un côté, la crise sanitaire, et de l'autre, la crise économique : les étudiants étrangers en France souffrent. France 3 rapporte dans son édition de samedi 2 janvier qu'ils sont des centaines, dont beaucoup d'Algériens, à se nourrir aux Restos du cœur.

C’est le cas d’une étudiante d’origine algérienne arrivée à Reims pour une formation. Elle dit avoir emporté avec elle un petit pécule pour financer ses études, son logement, et pour manger. « J'ai la responsabilité de bien gérer cette somme », confie la jeune étudiante. « Bien faire ses comptes, une nécessité, car dans la période sanitaire actuelle, c'est compliqué de trouver un job », poursuit-elle. Ainsi, afin d'alléger ses charges, l’étudiante algérienne s'est tournée vers les Restos du coeur, sans lesquels son budget, comme celui des nombreux autres étudiants, ne suffirait pas à couvrir toutes ses dépenses.

Les Restos du cœur pour alléger ses dépenses

En cette crise sanitaire, les étudiants étrangers en France, dont les chances de trouver un emploi se sont réduites avec les restrictions sanitaires, sont de plus en plus nombreux à solliciter les Restos du coeur. Une distribution alimentaire leur est destinée tous les samedis matin. Chaque bénéficiaire repart avec l'équivalent de neuf repas. Produits laitiers et viande, en tête de liste des aliments dont se privent habituellement les plus démunis.

À lire aussi :  Le Maroc demande à Adidas de retirer le nouveau maillot de l'Équipe d'Algérie

Au-delà de la nourriture, l'association offre des produits d'hygiène indispensables, mais chers dans le commerce. Jacques Bizet, responsable logistique des Restos du coeur dans la Marne, raconte : « Ce matin (samedi 2 janvier, ndlr), je n'ai pas vu une fille qui n'a pas pris de serviettes hygiéniques ».

Lire aussi : France : Vague d’indignation après l’arrestation de sans-papiers algériens lors d’une distribution alimentaire