Le marché noir des devises s’est stabilisé ces trois derniers jours. Alors qu'il avait amorcé une hausse considérable depuis la fin de l'année 2020, la valeur de l'euro est restée plutôt inchangée depuis le début de l'année 2021, avec des taux qui frôlent les 210 dinars pour un euro sur le marché parallèle. Sur le marché officiel, la monnaie européenne reste sur une courbe haussière depuis quelques jours face au dinar.

Après avoir terminé l'année 2020 sur une courbe haussière, les cours de l’euro se sont stabilisés depuis presque une semaine sur le marché noir. Pour ce mardi 5 janvier, un euro s’échangeait à 210 dinars à la vente et 207 dinars à l’achat sur les principaux marchés parallèles en Algérie, à l’instar du Square Port-Saïd (Alger).

Les taux des autres devises demandées sur le marché parallèle en Algérie restent également stables, à l’instar du dollar américain qui s’échangeait, mardi, à 170 dinars à l’achat et à 173 dinars à la vente. La livre sterling, quant à elle, vaut 223 dinars à l’achat et 228 dinars à la vente, alors que le dollar canadien a été échangé à 130 dinars à l’achat et à 134 dinars à la vente. Enfin, le franc suisse s’échange à 188 dinars à l’achat et à 192 dinars à la vente. Notons que les taux peuvent varier légèrement d’une région à une autre et selon la quantité de devises échangées.

L’euro poursuit sa tendance haussière sur le marché officiel

Si l’euro est resté stable au niveau du marché informel, la réalité est tout autre dans le circuit officiel. Selon les derniers chiffres de la Banque d’Algérie, l’euro s’échange désormais à 162,15 dinars à l’achat et à 162,19 dinars à la vente. La monnaie européenne poursuit ainsi sa courbe haussière, enclenchée depuis plusieurs semaines, face à un dinar algérien qui poursuit sa chute vertigineuse.

Le constat est également le même concernant le dollar américain, qui a amorcé une nouvelle hausse face à la monnaie nationale. Selon la même institution financière, un dollar s’échange à 132,29 à l’achat et à 132,30 à la vente.

Lire aussi : Chute du dinar et éradication du marché noir des devises : Les précisions du ministre des Finances