Le porte-parole du Comité scientifique chargé du suivi de la pandémie de coronavirus, Djamel Fourar, a révélé que 70% de la population serait vaccinée contre la Covid-19, soit 30 millions d’Algériens. Le praticien de la santé précise qu’une fois cette large proportion de la population sera vaccinée, la chaîne de transmission du virus sera brisée.

Djamel Fourar a expliqué, en marge d’une conférence de presse tenue mercredi 6 janvier et consacrée au développement de la pandémie, que sur la base d’études et des normes internationales, le processus de vaccination « inclura en priorité des personnes ciblées » et visera au moins 70% de la population. L'administration du vaccin à ce pourcentage de la population permettra, selon lui, de briser la chaîne de transmission du virus.

Concernant la mutation qu'a connue le pathogène viral, le praticien de la santé a affirmé qu’il existait « des souches du virus qui sont plus dangereuses que d’autres ». C’est pourquoi, explique-t-il, la vaccination représente aujourd’hui « le seul moyen efficace » pour surmonter cette situation. Ainsi, il appelle les Algériens « à prendre leurs responsabilités » et « à s’engager » dans le processus de vaccination pour stopper la propagation de la maladie.

Dans ce sens, Djamel Fourar a souligné que l’Algérie possédait une très bonne expérience dans le domaine de la vaccination. « Nous avons de l’expérience, il y a beaucoup de travail en cours pour tirer le meilleur des centres de vaccination », a-t-il déclaré. Le porte-parole du Comité scientifique rappelle également que l’opération de vaccination « débutera le mois en cours » et se poursuivra pendant plusieurs mois.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Lire aussi : Vaccination contre la Covid-19 en Algérie : Le plan logistique est « prêt »