Le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Braham, a annoncé précédemment que le gouvernement avait décidé de l’octroi prochain des premières autorisations d’importation de véhicules neufs. Ce dimanche 10 janvier, il a fait état du recensement par son département de 40 dossiers de demandes d’importation. 

En effet, le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali, a affirmé, dimanche sur les ondes de la chaîne II de la Radio nationale, que le département ministériel avait « recensé 40 dossiers complets ». Il explique que le gouvernement a tardé dans le choix des importateurs, car « il fallait bien examiner leur conformité aux conditions fixées dans le cahier des charges et s’assurer que le client ne soit pas pris en otage comme c’était le cas dans le passé ». Il a ajouté que le Comité interministériel allait se réunir dans les prochains jours, pour remettre la liste finale des concessionnaires retenus.

Ainsi, pour répondre aux besoins d'un marché de l'automobile en souffrance, le gouvernement a décidé de l’octroi des premières autorisations d’importation de véhicules neufs. Le ministre de l'Industrie assure, à ce propos, qu’il y a « des marques intéressantes et de tous les modèles », dont des véhicules destinés aux petites bourses.

A noter que le sénateur Abdelouahab Benzaim a appelé, samedi 9 janvier, au gel de l’importation de véhicules neufs. L’élu estime que cette opération aura un impact sur les réserves de changes du pays. « Le problème n’est pas dans la délivrance des licences et les bénéficiaires. Le problème est : avons-nous suffisamment de devises pour financer au taux officiel les importations de véhicules ? » s'est-il demandé sur sa page Facebook.

Lire aussi : Importation de véhicules neufs : Le ministre de l’Industrie sur le point de dévoiler les premiers agréments