La Commission ministérielle de la fatwa devrait lancer une fatwa concernant le vaccin anti-Covid-19 que l'Algérie importera sous peu. Les membres de cette commission se réuniront prochainement à cet effet, a indiqué le journal arabophone Echorouk dans son édition de dimanche 10 janvier.   

En Algérie, il faudra décidément une fatwa pour se faire vacciner contre une maladie qui continue à faire des victimes dans le monde. La polémique est justifiée pour certains par le fait que le vaccin anti-Covid contiendrait une substance dérivée du porc, un animal dont la consommation est interdite en islam.

En tout cas, le sujet fait rage depuis quelques jours dans les milieux religieux. Certains cercles n'hésitent pas à « décréter » le vaccin contre le coronavirus « haram », à cause de cette substance. D'autres, en revanche, ont adopté une vision contraire, citent le cas de pays musulmans, à l'instar de l'Egypte et de l'Indonésie, ayant déjà adopté ce vaccin.

Cette controverse n'a pas laissé indifférent le ministère algérien des Affaires religieuses qui a décidé de convoquer une réunion de la Commission des fatwa, pour statuer sur cette question. C'est du moins ce qu'a rapporté le journal arabophone Echorouk, dimanche, citant des sources « sûres ». Selon cet organe de presse, ladite commission devrait se réunir également avec les membres du Comité scientifique de suivi du coronavirus en Algérie.

Hallal /Haram ou l'inutile polémique

Ces rencontres devraient être ponctuées par une fatwa déclarant le vaccin anti-Covid-19 « hallal ». Cette démarche religieuse risque de faire des vagues dans le pays. Car pour beaucoup, la question ne devrait même pas être posée dans la mesure où il s'agit d'un vaccin destiné après tout à sauver des vies. Il est à rappeler que l'Algérie s'apprête à lancer sa campagne de vaccination contre cette maladie durant ce mois de janvier.