La compagnie aérienne Air Algérie va renforcer son programme de vols spéciaux, en programmant de nouvelles liaisons supplémentaires à partir de la France. L'objectif étant de rapatrier le maximum de ressortissants algériens encore bloqués de l'autre côté de la Méditerranée. 

Air Algérie a décidé de renforcer son programme de vols de rapatriement depuis la France. Sur le site officiel de Paris Aéroport, il est indiqué que la compagnie algérienne a prévu d'opérer deux vols quotidiens au départ de l'aéroport de Paris-Orly vers l'aéroport international d'Alger, et ce, à partir du 12 au 31 janvier.

Selon le même site, les vols en question, AH 1011 et AH 1005, auront lieu chaque jour à 14 heures et à 15h20. Notons également qu'Air Algérie va utiliser des Airbus A330 d’une capacité de 300 places pour opérer ces liaisons spéciales, réservées aux clients de la compagnie qui remplissent certaines conditions. À ce propos, le transporteur aérien a rappelé que le voyageur devait être :

  • Détenteur d’un billet Air Algérie confirmé sur les vols de rapatriement
  • Détenteur d’une attestation de test PCR négatif effectué de moins 72 heures avant le vol
  • Remplir la fiche d’identification sanitaire

Pour rappel, à la fin du mois de décembre dernier, Air Algérie avait mis en place un programme ambitieux de rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger. Un programme qui avait rendu l’espoir aux milliers de ressortissants algériens bloqués à l’étranger et qui ne cessent d’appeler à la réouverture des frontières.

À lire aussi :  Guerre d'Algérie : révélations sur les prisons de Normandie

Néanmoins, le transporteur aérien a finalement gelé son programme de vols spéciaux, tout en maintenant les vols au départ de Paris. « Le programme de vols de rapatriement assurés par la compagnie Air Algérie est temporairement suspendu, et ce, à compter du 10.01.2021 », avait notamment indiqué, samedi, le Consulat d’Algérie à Lyon dans un communiqué. Ce qui n'a pas manqué de provoquer une grosse déception et colère chez les ressortissants algériens qui attendaient avec impatience de renter en Algérie.

Lire aussi : Le PDG d’Air Algérie et le ministre des Transports limogés