Le gouvernement algérien a annoncé, ce jeudi 14 janvier, le prolongement des mesures de confinement partiel à domicile dans 29 wilayas du pays pour une durée supplémentaire de quinze jours, et ce, à partir de samedi 16 janvier. Plusieurs autres mesures ont été prises au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus, indique un communiqué des services du Premier ministre.

Le gouvernement algérien a ainsi décidé de reconduire le confinement partiel à domicile, de 20 heures jusqu’au lendemain à 5 heures du matin. Cette mesure concerne 29 wilayas algériennes.

Selon les services du Premier ministère, les 29 wilayas sont Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Bejaïa, Biskra, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Sidi Bel Abbes, Annaba, Guelma, Constantine, Médéa, Mostaganem, M’Sila, Mascara, Oran, Boumerdes, El Tarf, Tissemsilt, Souk Ahras, Tipaza, Aïn Temouchent et Relizane.

Selon la même source, les dix-neuf autres wilayas ne sont pas soumises au confinement partiel à domicile. Il s’agit donc d’Adrar, Chlef, Bechar, Tamanrasset, Tiaret, Djelfa, Saïda, Skikda, Ouargla, El Bayadh, Illizi, Bordj Bou Arreridj, Tindouf, El Oued, Khenchela, Mila, Aïn Defla, Nâama et Ghardaïa.

Toutefois, « les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination », souligne le communiqué.

Les services du Premier ministère précisent que c'est « dans l’objectif de préserver la santé des citoyens et les prémunir contre tout risque de propagation du coronavirus (COVID-19), et soutenue par la démarche basée sur la prudence et la flexibilité engagée par les pouvoirs publics, ces mesures visent à proroger le dispositif de protection et de prévention en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique ».