Un ressortissant algérien installé en Seine-Saint-Denis, en France, a retrouvé sa fille disparue sans l’aide de la police. Ayant compris que de nombreuses familles pouvaient être dans la même détresse, il a mis sur pied un groupe de soutien, rapportait, mercredi 13 janvier, le média français Paris Match. 

Selon la même source, l'auteur de cette initiative est né à Alger. Il est arrivé en France alors qu’il n’était âgé que d’une dizaine d’années en compagnie de ses parents. Déterminé à retrouver sa fille disparue, il s’est lancé à sa recherche sans recevoir aucune aide de la police.

Agé d'une trentaine d'années, l'Algérien s'est rendu compte que beaucoup de familles risquaient de se retrouver dans la même situation. Il a alors créé un groupe intitulé « Les disparus anonymes », pour épauler les parents des disparus, à l’instar d'un certain couple résidant à Evry, qui est sans nouvelles de leur fille Wissem depuis plus d’un an.

Les faits remontent au 2 janvier 2019 lorsque l’Algérien reçoit un appel de sa femme l’informant que sa fille n’était pas rentrée. Inquiet, le ressortissant algérien s’est alors rendu au commissariat pour signaler la disparition. Mais une fois sur place, les policiers lui ont dit de revenir le lendemain, après lui avoir demandé si sa fille n'avait pas fugué.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

L'ami du papa, qui était avec ce dernier lorsqu'il avait reçu la nouvelle de la disparition de sa fille, se remémore : « On a mis notre réseau en mouvement, dans une vraie synergie ». Habile avec les logiciels d’image grâce à son métier de photographe, le ressortissant algérien a créé un avis de recherche. Il l’intitule « Alerte disparition », y ajoute une photo de sa fille et le publie sur Facebook. Le document est partagé des milliers de fois. « Je n’ai pas dormi ni mangé jusqu’à ce que je la retrouve ».

Lire aussi : France : Une adolescente algérienne portée disparue