Le nouveau directeur général par intérim d’Air Algérie Amine Mesroua s’est réuni, dimanche 17 janvier, avec le staff dirigeant de la compagnie aérienne nationale. Le plan de restructuration de l’entreprise qui traverse une crise grave, est relancé.

Lors de cette réunion de travail, le nouveau DG par intérim d’Air Algérie appelé à la mobilisation pour « faire face à une situation difficile ». Les responsables de la compagnie envisagent de tenir de nouvelles réunions avec les différentes directions en présence des syndicats pour discuter des solutions à apporter.

Dans un communiqué laconique, Air Algérie indique que « le directeur général par intérim d’Air Algérie s’est réuni, ce dimanche matin avec le staff dirigeant de la compagnie. D’autres réunions avec les différentes directions en présence des syndicats sont programmées dans les prochains jours».

La nouvelle direction d’Air Algérie compte relancer le plan de restructuration de la compagnie nationale Air Algérie, comme déjà annoncé par le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune.

Air Algérie subit des pertes colossales

Les répercussions de la crise sanitaire sont dramatiques pour Air Algérie. Le transporteur national a subi plus de 3 500 milliards de centimes de pertes. Ses activités sont à l’arrêt depuis la fermeture des frontières, le 17 mars 2020. Il faut dire que les pertes financières que subit Air Algérie depuis l’arrêt du trafic aérien à cause de la propagation de la pandémie de la Covid-19 menacent sérieusement la survie de la compagnie nationale.

Les responsables de la compagnie nationale devraient mettre en œuvre les instructions de Abdelmadjid Tebboune relatives à la réduction du nombre des agences d’Air Algérie à l’étranger. Cette décision est motivée par les évolutions technologiques qui permettent aux usagers d’acheter leurs billets en ligne. L’entreprise publique devrait favoriser le recrutement des Algériens issus de la diaspora afin de réduire ses dépenses.

Une réorganisation des effectifs au niveau interne est également à l’étude. Des propositions relatives à la modification du règlement intérieur de la compagnie, le changement du régime de travail du personnel navigant et la consommation des congés sont également, en cours d’étude.