L’exercice militaire de l’Armée algérienne, qui a mobilisé des chars, des véhicules tout-terrain, des hélicoptères, des avions de combat et des appareils ravitailleurs à la frontière marocaine, inquiète le voisin de l'ouest. La presse marocaine y voit une démonstration de force à l'adresse du royaume.

L’armée algérienne a effectué, lundi, d’importantes et spectaculaires manœuvres aéroterrestres à Tindouf, région frontalière du Sahara occidental et du Maroc. Selon des images diffusées par la télévision publique algérienne (EPTV), l’exercice, baptisé Al-Hazm 2021, s’est déroulé sous la supervision du chef d’état-major de l’ANP, le général Saïd Chanegriha.

Le chef de l’armée algérienne a suivi des tirs de missiles antichars Kornet de fabrication russe. « L'armée algérienne a également exhibé pour la première fois un avion américain de reconnaissance électronique Beechcraft 1900 MMSA-Hissar », rapporte l’EPTV. Des appareils au nombre de six acquis entre 2000 à 2002. En évoquant la détérioration de la situation régionale et les menaces de « certaines parties ennemies », le chef d’état-major de l’ANP n’a pas manqué d’affirmer que l’armée devait se tenir prête à y faire face.

Ces exercices « s’inscrivent dans le cadre de l’évaluation de la première phase du programme de préparation au combat au titre de l’année 2020-2021 », selon un communiqué du ministère de la Défense. Ils ont « pour objectif de développer l’expérience au combat », a déclaré le général Chanegriha dans un discours.

À lire aussi :  Marine Le Pen demande la fermeture de plus de mosquées

Démonstration de force à l'adresse du Maroc ?

Abordant l’instabilité régionale, le chef d’état-major a souligné que l’Algérie « mérite que son armée soit constamment à la hauteur des enjeux auxquels elle fait face aujourd’hui, et qu’elle demeure éternellement libre, souveraine et tenace face aux ennemis d’hier et d’aujourd’hui ». Sans citer ces ennemis, le chef de l’armée algérienne ciblerait le Maroc, selon la presse du royaume chérifien.

Pour rappel, dans le classement mondial des puissances militaires, l’Algérie occupe la première position en Afrique du Nord, devant le Maroc et la Tunisie. Selon Global Fire Power (GFP), un site américain spécialisé dans les questions de défense, l’Algérie arrive à la 27e place du classement mondial.