L’Entreprise nationale des industries de l’électroménager (ENIEM), sise à Tizi Ouzou, en Kabylie, a un nouveau Président directeur général. Il s'agit de Mustapha Chaoui qui a été désigné à ce poste ce lundi 25 janvier en remplacement de Djilali Mouazer.

Dénouement enfin à l'ENIEM paralysée depuis plusieurs semaines par une grève des travailleurs qui réclamaient le départ de leur directeur. Chose désormais faite. Djilali Mouazer n'est plus le PDG de l'entreprise. Selon des sources concordantes, il a été relevé officiellement de ses fonctions ce lundi et a été remplacé par un cadre du secteur.

Répondant au nom de Mustapha Chaoui, le nouveau PDG a travaillé au sein de l'ENIEM dans un passé récent. Quoi qu'il en soit, cette décision de mettre fin aux fonctions du désormais ex-PDG de l'entreprise sera certainement applaudie par les travailleurs. Le départ de Djilali Mouazer constituait en effet l'une des principales conditions posées par les employés en grève depuis le 3 janvier dernier.

Les employés reprendront-ils le travail?

Pour rappel, la direction de l'ENIEM avait appelé ces mêmes travailleurs à rejoindre leurs postes le 3 janvier. Ces employés ne voulaient rien entendre, exigeant le départ du PDG, entre autres revendications, avant toute éventuelle reprise.

Depuis, ils ont multiplié les démarches et les actions de rue pour demander le limogeage du premier responsable de leur entreprise. Dimanche 24 janvier, ils ont de nouveau battu le pavé. A l'issue de cette énième marche, des représentants des travailleurs ont été reçus par le wali de Tizi-Ouzou qui leur a promis la prise en charge de leur revendication.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

En fait, ces travailleurs reprochaient à Djilali Mouazer sa "mauvaise gestion". Pour eux, ce dernier a été pour beaucoup dans la crise financière qui a secoué l'ENIEM. Une crise qui a contraint cette entreprise, fleuron de l'industrie nationale, à fermer boutique pour un mois à partir du 1er décembre dernier.

Leur principale revendication étant satisfaite, l'on s'attend à ce que les employés mettent fin à leur mouvement de grève et reprennent du service, dès mardi 26 janvier.