Certains le connaissent, d'autres non. Mohamed Chalali est un ex-footballeur international algérien. Né en 1989 en France, il a fait toutes ses classes dans ce pays où il a évolué dans plusieurs clubs dont le prestigieux Havre AC. Mohamed Chalali a débarqué dans le championnat algérien en 2012 pour signer à l'ES Sétif, avant de rejoindre la JS Kabylie, puis la JSM Bejaïa.

Milieu de terrain offensif pétri de qualités, Mohamed Chalali a été appelé en sélection d'Algérie des U20 en 2008. Deux ans plus tard, il intègre l'équipe olympique dont il devient le capitaine. Il a même été convoqué par Vahid Halilhodzic en 2012. Il ne compte cependant qu'une seule cape avec l'équipe première.

C'est dire en somme que ce joueur était promis à une belle carrière de footballeur. Sa vie a toutefois pris une toute autre tournure. Des images le montrant derrière des étagères de fruits et légumes partagées sur les réseaux sociaux, ont surpris plus d'un. En effet, Mohamed Chalali est devenu un vendeur en France.

Contrairement à ce que peuvent penser certains, l'ancien international algérien ne s'est pas retrouvé dans cette situation malgré lui. Il n'a pas été poussé par les affres de la vie pour faire ce métier, faute de mieux pour subvenir aux besoins de sa petite famille.

C'était un choix

Au retour en France après son expérience ratée dans le championnat algérien, Mohamed Chalali a continué à jouer au football en intégrant plusieurs clubs locaux. Parallèlement, il s'adonnait à ce travail de maraîcher qu'il aime bien. « J'adore la communication avec les clients et le commerce. Ce métier me prend beaucoup de temps mais il est passionnant », a-t-il déclaré au journal Le Parisien.

C'était en 2018 à l'issue d'un match gagné par son équipe l'Athletic Club de Boulogne-Billancourt, et dans lequel il avait inscrit un doublé.

« C'est important de penser à sa reconversion avant la fin de sa carrière. Une opportunité s'est présentée et je n'ai pas hésité à concilier le sport à une activité professionnelle. Me lever très tôt ne me dérange pas car j'aime ce travail. Je ne l'échangerais pour rien au monde ! », a-t-il ajouté.

Mohamed Chalali a peut-être raté une belle carrière de footballeur mais il semble réussir sa reconversion lui qui a créé, en fait, sa propre société de fruits et légumes.

Lire aussi : Algérie : L’histoire d’un champion de boxe devenu migrant