La Commission nationale des fatwas au ministère des affaires religieuses et des waqfs a rendu public un communiqué pour se prononcer sur la campagne de vaccination que l'Algérie s'apprête à lancer. Pour l'autorité islamique de l'Algérie, la vaccination est nécessaire pour affronter la pandémie de coronavirus à laquelle fait face la planète entière.

En effet, la Commission nationale des fatwas a effectué cette sortie médiatique pour rassurer les Algériennes et les Algériens sur l'efficacité de la vaccination. Pour les rédacteurs du communiqué, la vaccination ne constitue pas un danger pour les citoyennes et les citoyens. Sans préciser la marque de vaccin, cette commission relevant du département de Youcef Belmehdi considère le vaccin comme sûr.

D'un autre côté, la même autorité islamique a donné un avis religieux sur la campagne de vaccination que doit lancer l'Algérie. Pour la commission des fatwas, les vaccins commandés par l'Algérie sont forcément halal. Les vaccins disponibles ne contiennent pas de composants interdits par les lois islamiques, est-il précisé dans le communiqué du ministère des affaires religieuses.

Vaccin efficace ou non ?

La société algérienne trouvera-t-elle utile cette sortie médiatique ? Rien n'est moins sûr. Surtout que si les Algériennes et les Algériens hésitent encore à se faire vacciner, ce n'est pas pour des raisons religieuses. Mais c'est parce qu'ils s'interrogent beaucoup sur l'efficacité du vaccin, notamment ceux développés par les Russes et les Chinois que l'Algérie a commandés.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Il est vrai que les Algériens ne se soucient aujourd'hui que de l'efficacité de ces vaccins, que ce soit ceux commandés par l'Algérie ou ceux que le ministère de la santé n'a pas choisis pour une raison ou une autre. Et pour se rassurer, les Algériens préfèrent se tourner vers les médecins et autres spécialistes en épidémiologie pour se rassurer.

Pour rappel, l'Algérie a fait commande de deux vaccins (en attendant d'autres) pour une campagne qui devait commencer durant ce mois de janvier. Et ce, selon les instructions du chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune. Aujourd'hui, c'est le grand flou autour de cette opération. Les Algériens ne savent encore de cette opération alors que le mois de janvier touche à sa fin.

Lire aussi : Algérie : La date du début de vaccination contre le covid-19 annoncée