La vidéo d'un ressortissant algérien bloqué en Turquie avec sa famille a fait le tour des réseaux sociaux en Algérie. Dans l'extrait, l'homme explique avoir quitté le pays depuis plusieurs mois pour aller soigner son fils de deux ans. Mais la crise du coronavirus et la fermeture des frontières algériennes ont complètement chamboulé son plan.

Dans une vidéo de trois minutes, le jeune Ferraz Brahim raconte s'être rendu au mois de septembre en Turquie, en passant par la Tunisie, en compagnie de ses deux enfants de 2 et 4 ans et de sa femme. Le but du voyage était de soigner le petit garçon qui souffrait d’une maladie rare au niveau du bras.

Alors qu'il devait rentrer en Algérie au bout d'un mois, l'apparition du coronavirus a complètement chamboulé le programme de la famille algérienne qui s'est retrouvée coincée à Istanbul. Dans la vidéo, il raconte avoir tenté de regagner l'Algérie à deux reprises, mais en vain.

La première fois, il avait essayé de rentrer via la Tunisie, mais nos voisins de l'Est avaient décidé, à la dernière minute, de fermer leurs frontières. Alors que les jours passaient, le père de famille a décidé de tenter sa chance une deuxième fois par le même itinéraire, à savoir Istanbul - Tunis - Alger.

Mais après avoir acheté les billets d'avion et s'être présenté le jour du vol à l'aéroport, Ferraz Brahim a été interdit d'embarquer lui et sa famille à bord du vol en question. Pire encore, l'Algérien raconte qu'il s'était retrouvé en prison avec sa famille après qu'il a eu une altercation avec la police turque.

La famille algérienne sommée de quitter la Turquie

Le cauchemar de cette famille algérienne n'est pas fini. En effet, Brahim a révélé que sa famille a dépensé tout l'argent ramené d'Algérie pour séjourner en Turquie et soigner son fils. N'ayant plus d'argent pour payer la chambre d'hôtel, la famille va se retrouver dehors. Et pour ne rien arranger, « les autorités turques m’ont remis un document qui m’oblige à quitter le territoire turc dans un délai de trente jours », a-t-il ajouté.

Avant de terminer son message vidéo, l'Algérien a tenu à adresser un appel au président Tebboune ainsi qu'aux responsables algériens pour qu'ils ouvrent les frontières afin de permettre à lui, ainsi qu'à tous les Algériens bloqués en Turquie, de rentrer en Algérie.

Lire aussi : Un Algérien décède en Turquie dans des circonstances mystérieuses