Le taux de change de l'euro a connu, ces derniers jours, une certaine stabilité face au dinar algérien sur le marché noir de devises. Certaines autres devises étrangères, à l'instar du dollar américain ont, néanmoins, amorcé une légère hausse face à la monnaie nationale en ce dernier jour du mois de janvier. Sur le marché officiel, le dinar algérien a de nouveau subi une nouvelle baisse face aux monnaies européenne et américaine.

Après avoir enregistré une légère hausse, le taux de change de l'euro est resté plutôt stable ces trois derniers jours. En ce dimanche 31 janvier, un euro est toujours échangé à 209 dinars à l'achat et revendu à 212 dinars sur les marchés informels en Algérie, à l’instar du Square Port-Saïd (Alger).

En revanche, les taux des autres devises demandées sur le marché parallèle en Algérie ont connu, depuis ce dimanche, un léger changement. C'est le cas du dollar américain qui a enregistré une légère hausse et qui s'échange désormais à 169 dinars à l’achat et à 172 dinars à la vente (+1 dinar). La livre sterling a également amorcé une hausse et valait, dimanche, 228 dinars à l’achat et 232 dinars à la vente (+2 dinars). Enfin, le dinar tunisien a aussi connu une légère hausse et vaut les 60 dinars à l'achat et 63 dinars à la vente.

Il faut dire que le marché noir des devises vit des moments difficiles, au moment où plusieurs pays ont annoncé la nouvelle fermeture de leurs frontières, à l'image de la France. Alors que l'Algérie, qui vient de lancer la campagne de vaccination contre le coronavirus, n'a toujours pas fixé de date officielle pour la reprise du trafic international.

Le dinar algérien continue sa chute sur le marché officiel

Sur le circuit officiel, le dinar algérien poursuit sa chute drastique, enclenchée depuis plusieurs semaines face aux monnaies étrangères. Selon les derniers chiffres de la Banque d’Algérie, la monnaie européenne a connu une légère hausse face au dinar et vaut désormais 160,94 dinars à l’achat et 160.98 dinars à la vente.

Pour sa part, le dollar américain a également amorcé une hausse devant le dinar, et s’échange à 132,91 dinars à l’achat et 132,92 dinars à la vente, et se rapproche ainsi des 133 dinars. Il faut signaler que ces taux ne sont valables que pour les transactions officielles de la Banque d’Algérie. Ils répondent à la volonté politique de déprécier la valeur du dinar, afin de juguler le déficit budgétaire de l’Etat.