La dirigeante d'extrême droite française Marine Le Pen s’est attaquée une nouvelle fois, aux «tenues islamiques». La présidente du RN a présenté, vendredi 29 janvier, une proposition de loi qui entend interdire le port du voile dans tous les lieux publics.

Lors d’une conférence de presse tenue vendredi, Marine Le Pen, a proposé une nouvelle loi pour interdire le port du voile dans l'espace public et la création d'une peine d'indignité nationale. En réponse au texte du gouvernement français, contre « le séparatisme » qu’elle accuse de manquer sa cible, Marine Le Pen présente sa contre-proposition de loi.

« Nous sommes confrontés à la première guerre mondiale du XXIe  siècle, qui a son origine avec la révolution islamique en Iran, et son déclenchement officiel, sorte de Pearl Harbour terroriste, le 11 septembre 2001, » déclare la dirigeante d'extrême droite. « Je considère que le hidjab est un vêtement islamiste », a-t-elle insisté, proposant une nouvelle loi pour interdire les « idéologies islamistes » qu’elle a qualifiées de « totalitaires et meurtrières ».

Les idéologies islamistes incompatibles avec la Constitution

Ces idéologies islamistes seraient, selon elle, des idéologies incompatibles avec les droits reconnus par la Constitution, « notamment la dignité de la personne humaine ou la liberté de conscience et d’expression », ou le refus de « respecter la laïcité de l’Etat, les procédures démocratiques, les institutions » ; voire « les menaces pour l’unité de la nation ». Seraient concernées les idéologies ayant des liens avec des puissances étrangères, ou qui soutiendraient des crimes commis au nom d’une de ces idéologies, ou encore qui contraindraient à adhérer ou à renoncer à une religion.

À lire aussi :  En Kabylie, l'arbitrage d'un tournoi de football par des femmes fait polémique

Dans sa proposition, le RN entend aussi «interdire» la «pratique, la manifestation ainsi que la diffusion publique» - au cinéma, dans la presse comme à l'école - des «idéologies islamistes». Cette proposition vise à interdire les «tenues islamistes», comme le voile, dans tout l'espace public. Aujourd'hui, seul le voile «intégral» est interdit dans l'espace public en France. «Le voile est un vêtement militant qui souhaite faire sécession» d'avec la République, a indiqué le numéro deux du RN Jordan Bardella.