Le vaccin russe anti-covid Spoutnik V sera fort probablement produit en Algérie très prochainement. L'Algérie et la Russie sont convenus, en tous cas, d'initier des contacts dans ce sens. C'est ce qui ressort d'un communiqué rendu public ce dimanche 31 janvier 2021 par les services du Premier ministère.

Le premier ministre, Abdelaziz Djerad a reçu ce dimanche 31 janvier l'ambassadeur de la Fédération de Russie à Alger, Igor Beliaev, a rapporté le même communiqué. Au menu des discussions entre les deux parties, le vaccin anti-covid Spoutnik V que l'Algérie envisagerait de fabriquer.

Le Premier ministre et son invité russe "sont convenus, à cet égard, d'initier des contacts entre les services compétents des deux pays dans le but d'instituer une coopération bilatérale dans le domaine de la fabrication du vaccin russe Spoutnik V en Algérie", a indiqué le communiqué sanctionnant cette rencontre.

Ce n'est pas la première fois que cette perspective relative à la fabrication du vaccin en Algérie est évoquée. Des responsables russes notamment en ont déjà parlé. Les choses sérieuses semblent être entamées ainsi après cette audience accordée au représentant de ce pays à Alger.

Les choses sérieuses commencent

Une audience durant laquelle Djerad a présenté "au nom du Président de  la République, M. Abdelmadjid Tebboune, les remerciements du gouvernement algérien aux plus hautes autorités russes pour la suite diligente qui a été réservée à la demande de l'Algérie portant sur l'acquisition du vaccin russe Spoutnik V, dans le cadre des efforts du Gouvernement pour lutter contre la pandémie du Covid-19", indique le communiqué du Premier ministère.

À lire aussi :  L'Espagne recrutera plus de 15 000 saisonnières agricoles au Maroc

Pour rappel, l'Algérie a reçu vendredi 29 janvier son premier lot de vaccin russe Spoutnik V. Le lendemain soit samedi, la campagne de vaccination a été lancée. Le coup de starter à été donné symboliquement à partir de la wilaya de Blida. Elle sera généralisée à travers l'ensemble du pays au fil du temps sachant que l'Algérie devait recevoir un autre vaccin. Il s'agit de l'Oxford-AstraZeneca attendu pour ce dimanche 31 janvier.