Le ministère de l’Industrie a attribué, ce lundi 1er février, de nouvelles autorisations provisoires pour trois concessionnaires de véhicules neufs. Cette annonce a été faite par le comité technique interministériel en charge du dossier qui n’a pas divulgué les noms des bénéficiaires de ces agréments provisoires.

Ces nouvelles attributions portent donc à sept le nombre total d’autorisations temporaires octroyées. Les quatre premiers agréments ont été délivrés le 19 janvier. Les trois concessionnaires bénéficiaires d’agréments provisoires vont ainsi pouvoir, entamer la dernière étape du processus, qui est celle de l’obtention de l’agrément définitif, avant de se lancer dans l’importation et la vente de véhicules neufs.

"Ces licences provisoires ont été octroyées après examen de 17 nouveaux dossiers (ajoutés aux 10 précédemment examinés)", précise la même source ajoutant que le Comité a également "saisi trois concessionnaires automobiles concernant la levée des réserves émises lors de l’examen de leurs dossiers "indique dans un communiqué, le Comité technique interministériel chargé de l'examen des demandes des opérateurs économiques désirant exercer en tant que concessionnaires automobiles.

Le ministère de l’industrie a indiqué que les trois nouveaux concessionnaires ont été sélectionnés après l’étude de 17 demandes. Précisant que les dossiers de 11 opérateurs ont été rejetés, alors qu’il a été demandé à trois autres de lever des réserves.

À lire aussi :  Vers l'arrivée d'un géant américain des hydrocarbures en Algérie

En tout, 96 opérateurs ont présenté des dossiers pour importer des véhicules, sur un total de 227 inscrits au ministère de l’Industrie sur la plateforme numérique du département ministériel.

Le ministère de l’Industrie ajoute que deux nouveaux dossiers relatifs au montage automobile en Algérie ont été étudiés, ce qui porte le total à trois dossiers, sur un total de 18 demandes.