L’actrice franco-algérienne Camélia Jordana fait beaucoup parler d'elle ces derniers temps. La chanteuse qui assure actuellement la promotion de son double album Facile x Fragile, sorti vendredi 29 janvier, s’est exprimée sur les polémiques autour de ses propos.

La chanteuse et actrice d’origine algérienne affirme que le fait qu’elle soit la descendante «d'Algériens résistants contre la France» en fait la cible privilégiée des «réacs, fachos et racistes».

La jeune femme de 27 ans explique que les nombreuses polémiques autour de ses propos sont liées au fait qu’elle soit «une femme racisée» et «descendante d'Algériens résistants». Ces éléments expliqueraient, selon elle, les remous que ses prises de position créent dans les médias.

«Cela fait un bon petit combo pour les personnes réacs, fachos et racistes», affirme-t-elle. Camélia Jordan  rappelle qu'elle est la «descendante d'Algériens résistants contre la France, qui avant cela se sont battus pour la France». Une référence à ses deux grands-pères qui ont milité au sein du FLN durant la guerre d'Algérie. Après avoir fait la Seconde Guerre mondiale sous le drapeau français.

Les réacs, fachos et racistes...

La semaine dernière, la chanteuse franco-algérienne, s’est attaqué à Brigitte Bardot et Catherine Deneuve. Lors d’une interview accordée au média français Paris Match, l’actrice a dénié l’appartenance des deux femmes au mouvement féministe parce qu’elles ont symbolisé une certaine image de la féminité.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

La chanteuse engagée a déclaré : « Elles n’étaient pas le symbole du féminisme. Elles incarnaient la femme parce qu’elles étaient des muses, l’antiféminisme par excellence. Elles ont aussi vécu avec l’idée que se prendre une main au cul était quelque chose de normal, voire de “sympathique”. Tout est là. Il y a encore des mecs qui pensent que, parce qu’ils sexualisent une femme, elle doit se sentir flattée. Le regard de l’homme est censé être la seule chose après laquelle elle court ».

Lire aussi : France : La polémique de la Franco-Algérienne Camélia Jordana se poursuit