Les services de la Sûreté d'Alger ont donné, ce mercredi 10 février, de nouvelles révélations sur la mort de la journaliste de la Chaîne Tamazight (TV4) de la télévision nationale, Tinhinan Laceb. La jeune femme a été "tuée de plusieurs coups de couteau assénés par son mari".

Dans un communiqué rendu public, ce mercredi, les services de la Sûreté d'Alger, expliquent que lors de leur intervention sur les lieux du crime, suite à un appel reçu sur le numéro vert "l'auteur de l'homicide, en l'occurrence le mari, se tenait non loin du corps de sa victime tenant dans sa main l'objet de son méfait (couteau). Ce dernier a été arrêté et présenté devant les juridictions compétentes pour la poursuite des procédures à son encontre", précise la même source.

Les mêmes services soulignent que "l’homme avait déclaré avoir tué sa femme". Ajoutant qu’il a été constaté que le corps de la victime présentait plusieurs traces de coups de couteau. Selon les témoignages de proches et amis de la victime, la journaliste avait subi un harcèlement constant et des violences conjugales avant son assassinat. Son époux, l’auteur du crime, la harcelait à tout moment, et depuis plusieurs années.

Tinhinan Laceb vivait un véritable calvaire au quotidien. Zahra Farhati, la rédactrice en chef à TV4, affirme que “c’est toujours son mari qui répondait à nos coups de fil. Elle était totalement sous son emprise. Il l’a détruite de l’intérieur avant de la tuer”. Elle témoigne que la journaliste a subi une véritable métamorphose après son mariage. Elle a cessé de prendre soin d’elle et a été contrainte de mettre le voile.