Une jeune femme a saisi le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune, à travers une vidéo postée sur les réseaux sociaux, dimanche 14 février, afin de revendiquer le droit aux soins pour sa mère victime de terrorisme. Il y a près de vingt-trois ans, cette dernière a été blessée lors d'un attentat terroriste et s'est retrouvée, depuis, handicapée. 

Le cri de détresse de la jeune femme, prénommée Racha, a énormément ému les internautes qui étaient nombreux à témoigner leur soutien et solidarité avec les deux femmes. Devenue handicapée à la suite d'un attentat à la bombe il y a vingt-trois ans, la mère de Racha, âgée aujourd'hui 59 ans, voit son état se détériorer de jour en jour sous le regard impuissant de sa fille.

A son plus grand désarroi, cette dernière confie : « Le médecin nous apprend que la chirurgie n’est plus disponible en Algérie. Une chirurgie que nous attendons depuis dix années à l’hôpital Zmirli d’Alger ».

Blessée dans un attentat terroriste il y a 23 ans

Le calvaire de cette mère de famille, inscrite depuis une dizaine d’années sur la liste d’attente pour recevoir les soins adéquats, s'est accentué lorsqu’elle a appris que la chirurgie tant attendue ne se pratiquait plus en Algérie depuis quatre ans déjà. N’ayant aucune ressource pour améliorer l’état de santé de sa mère victime de terrorisme, la jeune femme en appelle, en dernier recours, au chef de l'état, Abdelmadjid Tebboune.

À lire aussi :  Naufrage de 2 embarcations de harraga : des Algériens disparus en mer, d'autres secourus

« Aujourd’hui, je viens demander au président de la République de nous donner ce droit de se soigner », réclame la jeune femme. Et de poursuivre : « Ma mère se trouve dans un état critique, et c’est comme si on lui demandait de perdre tout espoir ». Racha est convaincue que la vie de sa mère est entre les mains de Abdelmadjid Tebboune.

Lire aussi : Abdelmadjid Tebboune de retour en Algérie après un mois d’absence