Le groupe Air France-KLM estime que la visibilité sur la reprise des vols est toujours limitée. Le transporteur aérien mise toutefois sur une reprise du trafic au cours des deuxième et troisième trimestres 2021, grâce au déploiement du vaccin.

La compagnie aérienne a annoncé, jeudi 18 février, son bilan annuel. Les résultats sont désastreux, avec un trafic passager en recul de 67,3% l’an dernier, et un chiffre d’affaires qui a chuté de 59% à 11,1 milliards d’euros.

Le groupe franco-néerlandais a enregistré une perte nette de 7,1 milliards d’euros à cause de la pandémie en 2020. La compagnie s'attend à un premier trimestre « difficile » et à un niveau d’activité qui resterait 40 % en dessous de celui d’avant la crise. Le directeur général du groupe, Ben Smith, a rappelé que la pandémie était « la crise la plus grave qu’ait jamais vécue l’industrie du transport aérien ».

Une reprise du trafic aérien au cours des deuxième et troisième trimestres 2021

Pour autant, Air France table sur une reprise du trafic aérien au cours des deuxième et troisième trimestres 2021 grâce au déploiement du vaccin. En effet, malgré les lourdes pertes liées à la pandémie de Covid-19, le groupe aérien Air France-KLM fait preuve d’un optimisme, quoique prudent, pour les prochains mois. Il s'agira surtout de vérifier si les campagnes de vaccination ont l’effet espéré sur les restrictions de voyage.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de trafic de migrants et de cocaïne de et vers l'Algérie

La compagnie prévoit donc un premier trimestre 2021 toujours difficile et lors duquel la visibilité sur la reprise de la demande resterait « limitée ». Mais le groupe aérien s'attend à une augmentation progressive de sa capacité jusqu’à l’été et une reprise du trafic « au cours des deuxième et troisième trimestres grâce au déploiement du vaccin ».

Les experts, eux, « sont moins optimistes », aussi bien sur l’efficacité de la campagne de vaccination que sur les échéances de levée des restrictions pour le voyage aérien.

Lire aussi : Le trafic aérien entre la France et l’Algérie sérieusement endommagé en 2020