Le ministre français délégué en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, s'est dit favorable à la mise en place d'un « Travel Pass » pour faciliter la reprise vols internationaux en France. Cette nouvelle application doit permettre la réouverture des frontières. Selon les professionnels, c’est un moyen de relancer plus rapidement le secteur aérien.

Le gouvernement français se montre favorable à l'« IATA Travel Pass ». C’est une norme instaurée par l'Association internationale du transport aérien (IATA), qui sera déployée auprès de certaines compagnies aériennes dès la fin mars.

En établissant une distinction avec le passeport vaccinal, dont le débat n'est pas encore tranché, le « Travel Pass » promu par l'IATA prend la forme d'une application mobile sécurisée et destinée aux passagers qui pourraient ainsi gérer leurs voyages en fonction des exigences gouvernementales relatives aux tests et aux vaccins. La plateforme numérique permet de regrouper aussi bien les documents classiques nécessaires aux voyages que les résultats de tests PCR ou les preuves de vaccination.

Cette norme pourrait permettre de « produire une information certifiée et redonner confiance aux États », assure le directeur général de l’IATA, Alexandre de Juniac. De son côté, le ministre délégué en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a assuré à RMC que le gouvernement français était favorable au Travel Pass : « Le gouvernement n'en pense que du bien », a-t-il affirmé.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

L'« IATA Travel Pass » a été déjà testé auprès des passagers du groupe British Airways, Iberia et Singapore Airlines. Pour l’heure, 18 compagnies aériennes, dont Emirates, Etihad et Qatar Airways, ont déjà signé des protocoles d'utilisation. Au total, l'Association internationale du transport aérien regroupe 290 compagnies aériennes agréées qui assurent 82 % du trafic aérien mondial.

Lire aussi : Le passeport vaccinal est-il envisageable en Algérie ?