Le Maroc a décidé de suspendre ses liaisons aériennes de et vers cinq pays européens. En plus de la Suisse et la Turquie, les autorités marocaines ont annoncé l'arrêt des lignes vers l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. Une mesure qui vise à éviter la propagation des nouveaux variants du coronavirus.

Depuis hier lundi 22 février, le Maroc a décidé de suspendre les liaisons aériennes avec cinq pays européens. Inquiets de la propagation de la nouvelle souche de la pandémie de Covid, les responsables marocains ont décidé, dans un premier temps, de suspendre toute liaison avec la Turquie et la Suisse. « Tous les vols de et vers la Suisse à destination et en provenance du Maroc sont temporairement suspendus par décision des autorités marocaines à partir de ce jour 22 février à minuit. Cette décision sera évaluée tous les 15 jours », avait notamment annoncé l’ambassade de la Suisse au Maroc.

Dans la même journée, les médias marocains ont annoncé que le royaume avait également décidé de l'arrêt temporaire de toute liaison avec trois autres pays. Il s'agit des Pays-Bas, de la Belgique et de l'Allemagne. Les vols de et vers ces pays sont donc suspendus durant au moins 15 jours.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Le Maroc a décelé 24 cas du variant anglais

Notons que cette liste de 5 pays européens s'ajoute à celle annoncée en janvier dernier, lorsque les autorités marocaines avaient pris la décision d'interdire, jusqu’à nouvel ordre, l'accès au territoire marocain à tous les avions et passagers en provenance d'Australie, du Brésil, d'Irlande et de Nouvelle-Zélande.

Il faut dire que la décision du Maroc de fermer ses frontières à ces nouveaux pays intervient à la lumière de la découverte de plusieurs cas de contamination au variant anglais du Covid. Les autorités sanitaires ont, en effet, signalé pas moins de 24 cas d’infection. Le ministère marocain de la Santé a d'ailleurs appelé tous les Marocains « à redoubler de vigilance, surtout que le pays est en pleine opération de vaccination contre le coronavirus et que l’immunité collective n’est encore pas atteinte ».

Lire aussi : Royal Air Maroc refuse l’embarquement à des Algériens sur un vol depuis les États-Unis