Les autorités algériennes auraient décidé de fermer ses frontières terrestres avec la Tunisie, et suspendu la délivrance des autorisations exceptionnelles de passage. Selon le site Tunisie Numérique qui cite des sources sécuritaires et douanières, cette décision inopinée serait liée à l’apparition en Tunisie d’une nouvelle souche de coronavirus.

Selon la même source, la décision de la fermeture des frontières serait entrée en vigueur mardi 23 février. Les autorités algériennes ont suspendu également la délivrance des autorisations spéciales de passage. La fermeture concernerait toutes les issues et les passages frontaliers, bloquant ainsi toute sorte d’activités commerciales ou touristiques. Le mouvement des personnes a lui aussi été bloqué.

Bien que l’Algérie n’ait pas encore communiqué officiellement sur les causes de cette suspension, cette décision pourrait être en rapport avec l’apparition en Tunisie d’une nouvelle souche de coronavirus. L'on se rappelle que le directeur général de la santé publique en Tunisie, Fayçal Ben Salah avait annoncé, samedi 20 février, qu’une nouvelle souche du coronavirus était découverte dans le pays.

Un nouveau variant du coronavirus découvert en Tunisie

Fayçal Ben Salah a indiqué que ce nouveau variant du coronavirus qui a des ressemblances avec ceux britannique et sud-africain, a été détecté lors de la deuxième semaine du mois de février en cours. Le même responsable a fait savoir que la nouvelle souche a fait son apparition au niveau de La Marsa et du Bardo, sur un homme âgé (environ 70 ans) et d’un jeune lycéen.

Par ailleurs, l’Algérie a décidé, mardi, de suspendre l’ensemble des vols de rapatriement prévus pour le mois de mars prochain. La décision, qui vise à lutter contre la propagation de la nouvelle souche du coronavirus,  concerne toutes les liaisons de et vers l’Algérie.

Les hautes autorités  du pays ont pris cette décision dans le but d’éviter que la nouvelle souche du coronavirus ne fasse son entrée en Algérie, après que de nombreux pays aient enregistré plusieurs nouveaux cas contaminés par les nouveaux variants de la pandémie.