Alors que la pandémie de coronavirus a impacté tous les secteurs économiques, les marchés noirs des devises continuent à résister. Ce marché, qui n’obéit pas à des règles économiques rationnelles, a même connu une certaine dynamisation. Les devises étrangères, notamment l'euro, ont connu une hausse considérable pour atteindre des niveaux plus élevés que ceux d'avant le début de la crise sanitaire. Ces hausses interviennent dans un climat économique morose, d'où la question sur leur raison. 

Ainsi, malgré la fermeture des frontières, le ralentissement des activités économiques ainsi que le blocage de l'importation des véhicules neufs et ceux de moins de 3 ans, les cours des devises étrangères restent très élevés. Un phénomène paradoxal qui trouve néanmoins des explications dans la perte de confiance des Algériens dans leurs économie et monnaie.

Les devises étrangères, valeurs sûres d'épargne

En effet, les devises étrangères sont devenues des valeurs sûres contrairement au dinar algérien. Les commerçants importateurs se sont rués vers ces devises en échangeant leurs économies en dinars, de peur de l'effondrement total de cette monnaie. Pour des motifs d’épargne ou en préparation de la période post Covid, les Algériens continuent d’acheter de la devise. Il s’agit d’une tendance qui ne peut s’expliquer de manière rationnelle, car la valeur de la monnaie, qui est constamment dévaluée pour faire face à l’inflation et les mécanismes de fixation du taux officiel et par extension l’officieux, n’obéissent pas à des facteurs macroéconomiques.

Par ailleurs, les prévisions alarmistes sur la valeur du dinar sur le marché officiel ont aussi un grand impact sur le taux de change sur le marché noir en Algérie. La monnaie nationale connaîtra des dévaluations importantes dans les années à venir pour faire face au déficit budgétaire. Cette dépréciation, qui impactera le pouvoir d'achat, pousse les Algériens à prendre leurs précautions et à investir dans les devises étrangères, notamment l'euro.

En savoir plus : Algérie Bourse – Devises et taux de change du dinar algérien