Les derniers vols programmés par la compagnie aérienne Air Algérie, dédiés au rapatriement des ressortissants algériens depuis la France, ont donné lieu à des scènes de pagaille au niveau de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle, où des centaines d'Algériens se sont présentés dans l'espoir d'embarquer dans un des cinq vols programmés.

Alors que les autorités algériennes ont décidé de suspendre tous les vols de rapatriement programmés entre le 1er et le 31 mars prochain, la compagnie aérienne Air Algérie avait décidé de renforcer son programme de vols spéciaux au départ de la France vers l’Algérie, pour les deux derniers jours du mois de février. Le but étant de permettre à un maximum de ressortissants algériens de rentrer au pays, avant la suspension des vols, prévue dès demain lundi 1er mars.

Néanmoins, le grand nombre de passagers algériens qui se sont présentés à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle à Paris à donné lieu a de véritables scènes de pagaille. En effet, plusieurs images et vidéos ont été partagées sur les réseaux sociaux montrant un nombre impressionnant de voyageurs qui se bousculaient, dans l’espoir de dénicher une place pour regagner l’Algérie, avec la présence d'un dispositif sécuritaire dans l'aéroport français.

Les ressortissants algériens dans le désespoir

Mais le nombre de vols limité par la compagnie Air Algérie n'a pas permis à tout ce grand monde d'embarquer, provoquant la colère et le désespoir de la communauté algérienne établie à l'étranger, qui continue de souffrir de la fermeture des frontières algériennes.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Pour rappel, l'Algérie a décidé, depuis mardi 23 février, de suspendre tous les vols de rapatriement vers l'Algérie programmés entre le 1er et le 31 mars prochain. Une disposition qui vise à prévenir l’apparition des nouveaux variants du coronavirus en Algérie, après que de nombreux pays ont enregistré plusieurs nouveaux cas contaminés par les variants britannique et sud-africain.

Suite à cette annonce, l’ambassade d’Algérie à Paris, ainsi que le consulat général d’Algérie à Lyon ont indiqué que leurs services ne procédaient plus à l’inscription des demandes de rapatriement formulées par les ressortissants algériens vivant en France. De son côté, le consulat de France à Alger a annoncé, dans un communiqué rendu public mercredi 24 février, que les vols spéciaux au départ des aéroports algériens vers la France, opérés par les compagnies aériennes Air France, ASL Airlines et Transavia, se poursuivraient en dépit de la suspension des liaisons par l’Algérie.