La Fédération algérienne de football (FAF) est au centre d'une nouvelle polémique à cause d'un communiqué publié sur son site officiel. Voulant annoncer l'arrivée à Alger des joueurs algériens de moins de 17 ans évoluant en Europe, la plus haute instance footballistique a employé le terme « binationaux » pour qualifier les jeunes Fennecs. 

« Les joueurs binationaux arrivent au CTN de Sidi Moussa », c'est le titre qu'a utilisé la FAF, ce lundi 1er mars, pour annoncer l'arrivée des 13 jeunes joueurs algériens évoluant en France, en prévision de la CAN U17 qui aura lieu du 13 au 31 mars au Maroc. Le titre qui n'est pas passé inaperçu, puisque de nombreuses pages sur les réseaux sociaux l'ont repris provoquant ainsi une vive polémique chez les fans de l'équipe d'Algérie.

En effet, l'emploi du terme « binationaux » pour qualifier les joueurs algériens évoluant à l'étranger a soulevé la colère de plusieurs internautes algériens qui ont vivement critiqué la Fédération algérienne, qualifiée d'« incompétente ». Les internautes reproche également à la FAF de faire la différence entre les joueurs locaux et ceux évoluant en France. Certains ont même accusé la FAF de vouloir « semer la haine » entre les jeunes joueurs algériens, à quelques jours d'une compétition importante.

À lire aussi :  Football : Débuts timides pour les Algériens dans les championnats européens

Un sujet qui agace Djamel Belmadi

Il faut dire que le terme de « binational », utilisé pour désigner les joueurs algériens évoluant à l'étranger et possédant la double nationalité, ne plait pas non plus au sélectionneur Djamel Belmadi. Alors qu'il avait fraîchement débarqué à la tête de la barre technique de l'équipe d'Algérie, en août 2018, il avait clairement fait savoir, lors de sa première conférence de presse qu'il n'appréciait guère le débat sur les joueurs évoluant en Algérie et leurs homologues qui se produisent à l’étranger.

« Je ne sais pas pourquoi on se focalise sur cette histoire des joueurs locaux et pros. Certains l’utilisent visiblement pour freiner l’évolution de l’équipe nationale. A ma connaissance, les joueurs en Algérie sont aussi des pros », avait déclaré Belmadi pour qui « il n’y a pas de différence entre les deux catégories ». Et de souligner que « chaque joueur disposant d’un S12 est sélectionnable. Seul le critère de la valeur du joueur m’intéresse. Il n’y a qu’un seul critère de sélection, à savoir le joueur qui peut me faire gagner des matches », avait souligné le coach algérien pour mettre fin au débat.

Lire aussi : Equipe d’Algérie : Djamel Belmadi envoie un message aux binationaux