Le variant nigérian du coronavirus a fait son apparition en Algérie. Treize cas ont été confirmés par l'Institut Pasteur Algérie (IPA), jeudi 11 mars, dans un communiqué sur sa page Facebook. La même source souligne que sept nouveaux cas du variant anglais ont été également enregistrés.

« Dans la continuité des activités de séquençage des virus SARS-CoV-2 mises en place par l’Institut Pasteur d’Algérie dans le contexte de surveillance des variants circulant actuellement dans le monde, il a été procédé à la confirmation de sept (07) nouveaux cas de variant britannique et de treize (13) nouveaux cas de variant nigérian », peut-on lire dans le communiqué de l'IPA.

L'institut Pasteur précise que « pour ce qui est des treize (13) cas confirmés du variant nigérian, il s’agit de : trois (03) cas de la wilaya d’Alger (dont deux de la même famille), un (01) cas de la wilaya de Souk Ahras, six (06) cas de la wilaya de Tebessa, un (01) cas de la wilaya de Ouargla (Hassi Messaoud) et deux (02) cas de la wilaya d’In Salah ».

Concernant les sept cas confirmés du variant britannique, ils ont été enregistrés à Alger et Blida. : « Cinq (05) cas de la wilaya d’Alger (dont trois de la même famille, ayant été en contact avec l’un des cas détectés la semaine dernière) et deux (02) cas de la wilaya de Blida », souligne la même source.

À lire aussi :  Invités à exercer en France, un couple de médecins algériens privés de visas

Appel à la vigilance

Dans son communiqué, l'IPA, qui réaffirme la nécessité de respecter les mesures de prévention pour lutter contre la propagation de ces nouveaux variants, fait savoir que « le nombre de pays où a été détecté le variant nigérian à ce jour s’élève à 13 ».

« Il est important de rappeler encore une fois que la grande attention portée aux mesures de distanciation sociale et le port de masque de protection dans le cadre du protocole sanitaire, sont les meilleurs garants pour stopper la propagation du virus Covid-19 et l’apparition de nouveaux cas », conclut l'Institut Pasteur d'Algérie.