Marseille : Un projet terroriste préparé par un Franco-Algérien déjoué

Police nationale à Marseille

Soupçonné de préparer des actions violentes contre des militaires en France, un Franco-Algérien âgé de 18 ans a été placé en garde à vue. Le jeune homme a été interpellé à Marseille, à la suite d'une visite domiciliaire d’investigation administrative.

Selon Le Parisien, qui a rapporté l’information samedi, le jeune homme, originaire d’Algérie et résidant à Marseille, était en contact avec des djihadistes en Syrie. Lors de la perquisition de son domicile, les policiers de la DGSI ont retrouvé un nombre important de documents de propagande terroriste.

D’après les premières investigations, le jeune Franco-Algérien souhaitait, dans un premier temps, rejoindre la Syrie. Il aurait cependant renoncé à ce projet ces derniers temps, pour mener une action sur le sol français. « Dans le cadre de discussions avec d’autres jeunes appartenant à la mouvance radicale en Europe, il aurait évoqué plusieurs projets ainsi que des cibles sensibles en France », précise la même source.

Dans la même affaire, un autre suspect, âgé de 17 ans et originaire de Mantes-la-Jolie (Yvelines), a été également mis en examen. Le mineur était membre d’une chaîne Telegram réunissant d’autres radicalisés, où il tenait « des propos très inquiétants ».

Les deux mis en cause ont été présentés à un juge antiterroriste, samedi 13 mars, en vue d’une mise en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle ». Ces deux affaires constituent les premiers projets d’attentats islamistes déjoués depuis le début de l’année 2021. Les deux jeunes radicalisés sont soupçonnés chacun de projets d’actions violentes en France, notamment contre des militaires. Ils ont été interpellés au terme de deux enquêtes distinctes.

Laisser un commentaire

Retour en haut
Share via
Copy link