L'Algérie accuse un grand retard dans la campagne de vaccination contre le coronavirus. Le professeur Ryad Mahiaoui, membre du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus, a révélé, ce dimanche 14 mars, que le nombre de personnes vaccinées contre le virus en Algérie n'avait pas dépassé les 75 000.

Dans des déclarations faites ce dimanche au média arabophone Echorouk, le Pr Ryad Mahiaoui a révélé qu'environ 75 000 Algériens avaient reçu des doses du vaccin contre le coronavirus depuis le début de la campagne de vaccination en Algérie, le 31 janvier dernier. Le spécialiste a également souligné que 20 000 personnes étaient inscrites sur la plateforme numérique en vue de bénéficier du vaccin contre la Covid-19.

Il faut dire que les chiffres donnés par le membre du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus confirment que l'Algérie accuse un retard énorme dans l'opération de vaccination. À titre comparatif, le voisin de l'Ouest, le Maroc, a déjà vacciné plus de 4 millions de citoyens (l’équivalent de 11 % de la population). Ainsi, on est encore très loin de l'objectif fixé par les autorités sanitaires du pays, à savoir la vaccination 70% de la population, qui permettrait à l’Algérie de développer une immunité collective contre la maladie.

Les vaccins utilisés en Algérie sont efficaces contre les nouveaux variants du Covid-19

Par ailleurs, le professeur Ryad Mahiaoui a assuré que les vaccins utilisés en Algérie étaient efficaces contre les nouveaux variants du coronavirus. À propos des personnes atteintes des nouveaux variants du Covid-19, il a fait savoir qu'elles seraient soumises à 10 jours d'isolement.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Avant de conclure, le spécialiste a souligné que la situation épidémiologique était rassurante en Algérie. Il a d'ailleurs ouvert la porte à une prochaine réouverture des salles de fête et à la modification des horaires du confinement partiel, pour permettre notamment aux fidèles d'accomplir la prière de Tarawih lors du prochain mois de Ramadhan.

Lire aussi : Covid-19 : Un professeur appelle à suspendre la vaccination avec AstraZeneca