Algérie : Le confinement partiel à domicile maintenu dans 16 wilayas

Le confinement partiel à domicile sera maintenu au niveau de plusieurs wilayas en Algérie. En effet, le gouvernement a annoncé, ce mardi 16 mars, le prolongement des mesures de confinement partiel à domicile dans 16 wilayas du pays pour une durée supplémentaire de quinze jours, à partir du mercredi 17 mars 2021.

Selon un communiqué des services du Premier ministre, la mesure de confinement partiel à domicile est réaménagée et prorogée, pendant une durée de quinze (15) jours, comme suit :

- La mesure de confinement partiel à domicile de vingt-deux heures (22) jusqu'au lendemain à cinq (5) heures du matin est applicable dans seize (16) wilayas. Il s’agit d'Adrar, Batna, Biskra, Blida, Tébessa, Tlemcen, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sidi Bel Abbes, Constantine, Mascara, Ouargla, Oran, El Oued et Touggourt. Les mesures de confinement sont applicables à partir du mercredi 17 mars 2021.

Société Les chiffres sur les mariages, divorces, natalité et espérance de vie en Algérie (ONS)

Ne sont pas concernées par la mesure de confinement à domicile les quarante-deux (42) wilayas suivantes : Chlef, Laghouat, Oum El Bouaghi, Bejaïa, Bechar, Bouira, Tamanrasset, Tiaret, Djelfa, Sétif, Saïda, Skikda, Annaba, Guelma, Médéa, Mostaganem, M’Sila, El Bayadh, Illizi, Bordj Bou Arreridj, Boumerdes, El Tarf, Tindouf, Tissemsilt, Khenchela,  Souk Ahras, Tipaza, Mila, Aïn Defla, Naâma, Aïn Temouchent, Ghardaïa, Relizane, Timimoun, Bordj Badji Mokhtar, Ouled Djellal, Beni Abbes, In Salah, In Guezzam, Djanet, El Meghaeir et El Meniaâ.

 

Regroupements et rassemblements publics interdits

S'agissant des regroupements et rassemblements publics, le gouvernement algérien a décidé de la prorogation de la mesure d'interdiction, à travers le territoire national, des rassemblements de personnes et d'attroupements familiaux, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements, tels que les regroupements au niveau des cimetières.

Le communiqué précise que les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes mesures qu'exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l'instauration, la modification ou la modulation des horaires de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d'une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination.

Société À Bruxelles, les musulmans n'ont nulle part où enterrer leurs morts


Vous aimez cet article ? Partagez !