Les prix des véhicules d’occasion sont hors de portée depuis quelques mois en Algérie. Ils ont connu des hausses vertigineuses en raison du blocage des importations et l’arrêt des usines d’assemblage. Les coûts des véhicules d’occasion sont devenus l’équivalent de ceux des véhicules neufs. Devant cette situation qui dure, le gouvernement a démontré son incapacité à trouver des solutions. 

En effet, du temps du ministre de l'industrie Ferhat Aït Ali, la situation n'a pas évolué d'un iota. Les usines d'assemblage ont été fermées, l'importation des véhicules de moins de trois ans n'a pas été autorisée et les nouveaux concessionnaires agréés tardent à importer des véhicules.

Depuis l’installation du nouveau ministre de l’Industrie, les choses semblent prendre une autre dimension. Mohamed Bacha a opté pour une solution d'urgence qui remet en cause la stratégie de son prédécesseur. Selon Adel Bensaci, le président du Conseil National Consultatif de la Petite et la Moyenne Entreprise (CNCPME), « il y a des constructeurs automobiles qui ont reçu l’autorisation de relancer leurs lignes de montage afin déjà, de solder tous les encours de fabrication et de permettre de lever la pression sur la demande de véhicules ».

Il faut redémarrer les usines d'assemblage

Le président du CNCPME encourage cette démarche et estime qu'« il faut continuer mais il faut surtout accélérer le processus, parce que 150 000 emplois directs, ça représente au moins le double voire le triple en emplois indirects, que ce soit pour l’industrie mécanique, métallurgique et plastique ». Il préconise de  « redémarrer au plus vite. Un redémarrage, comme les infrastructures et les compétences existent, pourrait rapidement prendre effet d’ici les six prochains mois. Et c’est un bon chiffre ».

Cependant il faut signaler que la gestion de ce dossier est entourée de beaucoup d’ambiguïtés. Le gouvernement fait toujours du sur place. Il a perdu le contrôle sur le marché automobile, notamment celui des véhicules d'occasion qui n’arrêtent pas de flamber.

Lire aussi : Algérie : Flambée des prix des véhicules d’occasion