Les habitants de la wilaya de Bejaïa, en Kabylie, ont vécu une nuit très mouvementée. Un fort tremblement de terre, de magnitude 5,9 sur l’échelle ouverte de Richter, a été enregistré au niveau de la région, dans la nuit de mercredi 17 à jeudi 18 mars. Le séisme a provoqué dégâts matériels et blessés. 

Les habitants de la région Nord de l'Algérie ont ressenti une forte secousse dans la nuit dernière. Selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), l’épicentre du séisme a été localisé en mer, à 28 kilomètres au nord-est du cap Carbon, à Bejaïa, dans l’est de l’Algérie. Ce tremblement de terre, survenu à 1h04 (heure locale), a atteint une magnitude de 5,9 sur l’échelle ouverte de Richter. Il a été suivi de plusieurs répliques, dont la plus forte, enregistrée vers 1h17 dans le même endroit, avait atteint la magnitude de 5,1.

La secousse a été fortement ressentie dans les quatre coins de la wilaya de Bejaïa et dans les wilayas environnantes, à l'instar de Tizi Ouzou, Bouira, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Jijel, Boumerdès, Alger...

Plusieurs dégâts matériels à Bejaïa, mais pas de pertes humaines

Ce tremblement de terre a causé d'importantes pertes matérielles. En effet, certaines bâtisses du centre-ville de Bejaïa ont été endommagées, avec des fissures au niveau des murs. Des images partagées sur les réseaux sociaux montrent aussi des objets et des articles brisés dans certains domiciles et locaux commerciaux. Terrifiés par les secousses, les habitants de la région n'ont pas pu rentrer chez eux, préférant passer la nuit dehors.

À lire aussi :  Internet et téléphonie en Algérie : Voici les chiffres

Par ailleurs, la direction de la protection civile a indiqué dans un communiqué, diffusé sur sa page officielle, que mis à part des cas de panique enregistrés parmi la population, aucun décès n'avait été enregistré. Elle signale, en revanche, quatre personnes légèrement blessées, évacuées vers l'hôpital de la ville de Bejaïa, en plus de 8 autres victimes d'un état de choc.

Dans la wilaya de Jijel, la protection civile a évacué 5 blessés souffrant de fractures et d'entorses causées par la panique. Les mêmes services ont aussi évacué une personne touchée à la cheville après avoir sauté du premier étage, ainsi qu'une femme en crise d'hypertension due à la panique.

https://www.facebook.com/observalgerie/posts/3952143078141318