Yvette Maillot, sœur du célèbre martyr de la Guerre d'Algérie Henri Maillot, est décédée ce samedi 20 mars. Elle a rendu l'âme au niveau de l'hôpital Mustapha Pacha d'Alger, à l'âge de 94 ans, rapporte l'agence de presse algérienne (APS).

Yvette Maillot est décédée dans la journée de ce samedi 20 mars à Alger, à l'âge de 94 ans. Née à Mostaganem, dans l'Ouest algérien, la défunte était connue pour son engagement et son action pour l'indépendance de l'Algérie, à l'image de son frère Henri Maillot, tombé au champ d'honneur en 1956.

Il est à souligner qu'en 1962, au lendemain de l'indépendance de l'Algérie, Yvette Maillot avait pris la décision de rester vivre en Algérie, au moment où des milliers de pieds-noirs avaient fait le choix de rentrer en France. Dans l'une de ses interviews, elle avait déclaré être « une Algérienne digne et fière comme toutes mes compatriotes, notamment celles qui ont vécu la guerre de Libération nationale ». Son seul souhait était de « continuer à vivre dans (sa) maison à El Madania dans le respect et la dignité ».

À propos de son frère Henri Maillot, né le 11 janvier 1928 à Alger d'une famille pieds-noirs et décédé au champ d’honneur le 5 juin 1956 près de Chlef, elle disait : « Il est mort à l’âge de 28 ans au champ de combat. C’est un âge où il pouvait faire autre chose, mais il a tenu à se sacrifier pour une Algérie libre et fraternelle. Il ne pouvait pas rester insensible à la misère qu’il voyait, à l’époque, du côté des gens de Salembier (aujourd'hui El Madania) et d’ailleurs ».

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Yvette Maillot, qui faisait partie d'une famille de fervents militants et défenseurs de la cause algérienne, sera inhumée demain dimanche 21 mars au niveau du cimetière chrétien de Diar Essaâda à El-Madania, Alger.