Beaucoup de compagnies aériennes traversant une situation financière délicate en raison de la pandémie de coronavirus refusent toujours de rembourser leurs clients. C'est ainsi que les agences de voyages et certains clients directs se débattent encore pour obtenir le remboursement des vols annulés lors du premier confinement et pendant l'été. 

Les compagnies aériennes ne facilitent pas la tâche aux agences de voyages. Certains transporteurs remboursent les clients directs, mais pas les agences. Reste que cette situation met les agences dans une position délicate vis-à-vis de leurs clients.

Les syndicats des voyagistes s'insurgent contre le refus de remboursement de certaines compagnies aériennes. Ils s’organisent pour aider leurs adhérents à engager des contentieux. « Cette situation place les professionnels du voyage dans une situation très difficile alors qu'ils sont eux-mêmes tenus de rembourser leurs clients », explique un communiqué des Entreprises du Voyage (EDV).

Certaines agences de voyages ont décidé de regrouper toutes les demandes de leurs adhérents pour engager des contentieux en groupe. Il est plus intéressant d'avoir rassemblé toutes les requêtes afin de faire des demandes globalisées. Car il apparaît que seule la voie contentieuse permet de contraindre les compagnies aériennes récalcitrantes à effectuer les remboursements auxquels elles sont légalement tenues. « Les Entreprises du Voyage, en tant que syndicat professionnel, n'a pas juridiquement la qualité pour agir directement contre ces compagnies », souligne l’EDV.

La Commission européenne ouvre une enquête

Le 11 mars dernier, la Commission européenne a annoncé l’ouverture d’une enquête sur le remboursement des vols annulés par les compagnies aériennes. L’instance européenne a donné un ultimatum de trois semaines aux compagnies concernées pour se soumettre à la réglementation en vigueur.

Si les compagnies aériennes persistent dans leur refus de rembourser leurs clients, elles encourront des sanctions financières, a averti la Commission européenne dans un communiqué. Les voyagistes espèrent que cette enquête aboutira à une solution concrète.

L’enquête porte sur « les pratiques actuelles des compagnies aériennes en matière d’annulation » de vols. La commission compte s’intéresser à la manière dont les transporteurs aériens traitent les demandes de remboursement de leurs clients.