Le Gouvernement algérien a étudié un projet de Décret exécutif présenté par le Ministre des Travaux Publics et des Transports visant à encadrer l’activité de contrôle de la sécurité et de la sûreté de l’aviation civile. Ce nouveau dispositif devrait être amendé lors du prochain Conseil des ministres.

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présidé mercredi à Alger, une réunion du gouvernement, qui s'est déroulée par visioconférence. Lors de cette réunion, le nouveau Ministre des Travaux Publics et des Transports Kamel Nasri a présenté un exposé du "projet de Décret exécutif fixant les modalités de mise en œuvre du contrôle des services aéronautiques et de leurs prestataires par les personnes habilitées".

Ce texte vise à ‘’encadrer l’activité de contrôle de la sécurité et de la sûreté de l’aviation civile, confiée à l’agence nationale de l’aviation civile, afin d’améliorer davantage le dispositif national de sûreté de l’aviation civile, et ce, conformément à la législation en vigueur et aux règles et standards internationaux", indique le communiqué des services du Premier ministre.

‘’La mise en œuvre du contrôle permettra également de mieux garantir les droits des passagers et d’assurer une meilleure qualité des prestations fournies dans ce domaine selon les normes et pratiques prévues l’Organisation à l’aviation civile internationale (OACI)’’, conclut le communiqué.

L'Agence nationale de l'aviation civile se charge d'assurer l'application stricte de la législation et de la réglementation en vigueur en matière d'aviation civile. Ce qui devrait permettre d'améliorer la qualité des prestations fournies en la matière et d'assurer une meilleure prise en charge des droits des voyageurs.

L'Agence œuvre à assurer l'exercice des missions de l'Etat en matière de réglementation, de contrôle et de supervision des activités de l'aviation, outre l'introduction de l'activité d'évacuation sanitaire.