La terre a de nouveau tremblé à Bejaïa, en Kabylie. Le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) a enregistré pas moins de quatre tremblements de terre entre la nuit de mercredi et la matinée de ce jeudi 25 mars, dont la plus forte a atteint une magnitude de 4,4 sur l’échelle ouverte de Richter.

La wilaya de Bejaïa, dans l’est de l’Algérie, a enregistré de fortes secousses telluriques ces dernières heures. Selon le CRAAG, le premier séisme, de magnitude 4,3 sur l'échelle de Richter, est survenu à 00h23 (heure locale). Son épicentre a été localisé en mer, à 27 kilomètres au nord-est du Cap Carbon, à Bejaïa. Vers 1h31, une deuxième secousse de magnitude 3,1 a été enregistrée à 21 kilomètres au nord-est du Cap Carbon.

Deux heures plus tard, un nouveau tremblement de terre, plus fort que le précédent (4,3 sur l'échelle de Richter), a lieu vers 3h37. Il a été localisé au même endroit que la toute première secousse, soit à 27 kilomètres au nord-est du Cap Carbon. Dans la matinée de ce jeudi 25 mars, le CRAAG a signalé une quatrième secousse de magnitude de 3,5 vers 7h53. Celle-ci a été localisée à 29 kilomètres au nord-est du Cap Carbon.

Grosse panique chez les habitants de Bejaïa

Terrifiés par les secousses récurrentes, de nombreux habitants de Bejaïa ont préféré passer la nuit dehors. A noter que ces séismes ont été également ressentis par les wilayas environnantes, telles que Bouira, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Jijel, Batna et Skikda. Jusqu'à la matinée de ce jeudi, aucun dégât matériel, ni humain n'a été déploré à Bejaïa.

À lire aussi :  France : Le coût de la vie pour les étudiants en forte hausse

Par ailleurs, le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) a souligné que ces quatre nouvelles secousses étaient des répliques au fort séisme qu'a connu cette région de Kabylie. Ce tremblement de terre, survenu dans la nuit de mercredi 17 à jeudi 18 mars, avait atteint une magnitude de 5,9 sur l’échelle ouverte de Richter. Suivie de plusieurs répliques, dont la plus forte avait atteint la magnitude de 5,1, cette secousse a causé d’importantes pertes matérielles. Il s'agit notamment de dégâts sur certaines bâtisses du centre-ville de Bejaïa

Lire aussi : Tremblement de terre de Bejaïa : L’Algérie risque-t-elle un tsunami ?