L'Algérie est le pays qui compte le plus grand nombre de dossiers de demande de visa d'étude en France en 2020. C'est ce que ressort d'un rapport du site Campus France rendu public il y a quelques jours. Le Maroc figure également en haut du tableau de la liste établie par la même source. 

Campus France fait état en effet de 31.269 étudiants algériens qui ont voulu rejoindre une des universités françaises à l'orée de la rentrée 2020. La même source fait savoir que les principaux pays que les étudiants veulent rejoindre l'Hexagone pour poursuivre leur cursus universitaires sont issus du continent africain.

Les statistiques de Campus France, indiquent d'ailleurs que parmi les 370 000 étudiants que la France a accueillis entre 2019 et 2020, 23% sont originaires des pays de l'Afrique. L'Algérie est d'ailleurs talonnée de près, dans ce classement par le Sénégal qui compte lui 27.231 demandes. Le Maroc arrive à la troisième place avec 25.818 demandes de visas d’études. La Tunisie compte, quand à elle, 7137 dossiers de candidatures seulement.

Un processus impacté par le coronavirus

Le même rapport a souligné que l'arrivée des étudiants dans les universités françaises a sensiblement baissé en 2020, et ce, à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. Il est vrai que cette crise a engendré la fermeture des frontières et la suspension des visas y compris les visas d'étude dans plusieurs pays, dont l'Algérie.

À lire aussi :  L'Aéroport de Paris va limiter le nombre de vols vers l'Algérie

Des étudiants ont vu ainsi leurs rêve se briser. Des dizaines d'entre eux ont fini par se remettre à l'évidence en abandonnant leur projet de rejoindre l'outre mer. La France espère par ailleurs remettre les pendules à l'heure dans un avenir proche en accueillant plus d'étudiants sur son territoire. Cela reste toutefois tributaire des conditions sanitaires sachant que le coronavirus est toujours là et que de ce fait, certains pays comme l'Algérie maintiennent toujours leurs frontières fermées.