Le Centre international d’astronomie (CIA) a annoncé, ce mardi 30 mars, la date du début du Ramadan 2021 en Algérie et au Maroc. Ainsi, d’après des données scientifiques, le mois sacré de cette année commencera mardi 13 avril prochain dans la plupart des pays musulmans.

Selon le CIA, le mois de Chaabane a débuté le 15 mars dernier dans la majorité des pays musulmans. De ce fait, la date de la nuit du doute du Ramadan 2021 est fixée pour le lundi 12 avril prochain. Suivant des données astronomiques et les avis de spécialistes, le début du mois de Ramadan 2021, correspondant à l’an 1441 de l’Hégire, coïncidera avec « le mardi 13 avril 2021, dans la plupart des pays musulmans », affirme le CIA. Ainsi, le centre émet la possibilité d’apercevoir le croissant dans certains pays musulmans, comme l’Algérie, la Tunisie et le Maroc.

Car, lors de la nuit du doute, l’observation du croissant lunaire sera possible sur l’ensemble de l’Algérie et du Maroc et même sur la majeure partie du globe terrestre, souligne le Centre international d’astronomie.

A noter que les calculs astronomiques sont réalisés grâces à des logiciels qui divisent la carte du monde en régions, où il est possible d’observer la lune. Curieusement, ceux qui s’opposent à l’usage du calcul astronomique pour déterminer le premier jour du Ramadan utilisent, tout au long du mois de Ramadan, le calendrier fondé sur le calcul pour déterminer les heures du début du jeûne à l’aube (al-fajr) et l’heure de rupture du jeûne au coucher du soleil (al-maghrib), ainsi que les heures des prières rituelles. Les calculs permettant de connaître la date du début du Ramadan sont facilités par le fait que la vitesse de rotation de la terre et de la rotation de la lune autour de la terre sont constantes.

Néanmoins, il faut préciser qu’en Algérie, au Maroc et dans d’autres pays musulmans, ce sont les autorités religieuses qui annoncent la date officielle du début et de la fin du mois de Ramadan. En Algérie, c’est à la Commission de l’observation du croissant lunaire du ministère des Affaires religieuses qu’incombe la tradition. C’est celle-ci qui avait, d'ailleurs, annoncé la date de la nuit du doute du Ramadan de cette année.