Les services de sécurité de la wilaya d'Alger ont réagi, ce dimanche 4 avril, à l'affaire du jeune Saïd Chetouane, qui a indiqué avoir été victime d’« attouchements » par des policiers dans un commissariat, après son arrestation en marge d'une marche, à Alger. Dans un communiqué, la Sûreté de la wilaya d’Alger annonce l'ouverture d'une enquête afin de faire la lumière sur cette affaire qui a fait beaucoup de bruit en Algérie.

Dans un communiqué diffusé ce dimanche 4 avril, les services de la Sûreté de la wilaya d’Alger ont indiqué avoir « informé le procureur de la République » directement après « la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux à travers laquelle ses auteurs prétendent qu’un mineur aurait été maltraité au niveau d’un commissariat à Alger hier samedi 3 avril 2021 ».

Le même corps sécuritaire a indiqué qu'à son tour, le procureur de la République « a ordonné l’ouverture d’une enquête afin de vérifier la véracité des allégations de la vidéo ». Dans cette optique, les services de sécurité de la wilaya d'Alger ont informé avoir convoqué, ce dimanche 4 avril 2021, « le mineur concerné par la vidéo ainsi que son tuteur ».

Saïd Chetouane a été entendu en compagnie de sa mère

Le communiqué ajoute que l’adolescent « a été entendu en présence de sa mère, au niveau du département du centre de la Police judiciaire et non au niveau de la sûreté de la daïra de Sidi M’hamed comme ça a été relayé, dans une affaire d’attroupement sur la voie publique ». Et de préciser que Saïd Chetouane « a également été examiné par un médecin légiste avant d’être libéré en compagnie de sa mère ».

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

Par ailleurs, la Sûreté de la wilaya d’Alger a assuré que « les résultats de l’enquête seront communiqués à l’opinion publique par les services de la sûreté de la wilaya d’Alger après l’approbation de procureur de le République territorialement compétent ».

Pour rappel, une vidéo a beaucoup circulé ce dimanche sur Facebook. Les images montraient le jeune Saïd Chetouane, arrêté samedi après avoir pris part à une tentative de marche populaire à Alger-Centre, révéler, en larmes, avoir été victime d'« attouchements » de la part de policiers dans un commissariat d'Alger.

Communiqué DGSN Alger

Lire aussi : Torture des détenus en Algérie : La société civile refuse « une enquête de subterfuge »