Le Consulat général d'Algérie à Lyon communique. Il confirme, ce mercredi 7 avril, la teneur du communiqué diffusé la veille par l'Ambassade d'Algérie en France sur la suspension des autorisations spéciales d'entrée en Algérie. En fait, il s'agit surtout de la suspension de la dernière mesure concernant l'accompagnement des dépouilles des ressortissants décédés à l'étranger.

"Il est porté à la connaissance des ressortissants algériens établis dans notre circonscription consulaire que l'octroi des autorisations exceptionnelles d'accès au territoire national, au profit des accompagnateurs des dépouilles de leurs proches, est suspendu jusqu'à nouvel ordre" indique, en effet, le Consulat général d'Algérie à Lyon.

Le communiqué ne donne pas d'autres détails, à l'exception de la disponibilité du Consulat en question à communiquer de nouveau dans le cas où il y aurait changement. "Toute nouvelle mesure en la matière fera l'objet d'affichage sur le web du Consulat général ainsi qu'à l'entrée de son siège" s'est contenté d'ajouter la représentation diplomatique de l'Algérie à Lyon.

Autorisations de rapatriement toujours suspendues

Pour rappel, l'ambassade d'Algérie en France a rendu public, mardi 6 avril, un communiqué dans lequel il est porté à la connaissance des Algériens de nouvelles mesures qui ne risquent pas de les satisfaire. "L’ambassade d’Algérie à Paris porte à la connaissance des membres de la communauté nationale en France que les vols de rapatriement assurés par la compagnie nationale Air Algérie demeurent toujours suspendus" a fait savoir l'ambassade ajoutant qu'il a "également été décidé de surseoir, jusqu’à nouvel ordre, à la délivrance des autorisations d’accès au territoire national via les compagnies aériennes étrangères".

C'est dire que les ressortissants algériens établis à l'étranger n'ont que des mauvaises nouvelles ces derniers temps. Cela s'explique cependant puisque la pandémie de coronavirus a pris une nouvelle tournure avec les nouveaux variants qui font un ravage en Europe, notamment en France. De nouveaux variants, notamment anglais et nigérians, qui sont en train de s'installer en Algérie, avec plus de 150 cas enregistrés à ce jour.