Un homme politique français a créé un vent de polémique en France après avoir tenu des propos jugés « racistes » en lien avec l'agression de l'homme d'affaires et ancien président de l'O Marseille, Bernard Tapie, et sa femme. Il s'agit de Jean Messiha, militant du Rassemblement national (RN), parti d'extrême droite. 

Ce militant politique a imputé la responsabilité de l'attaque dont a été victime Bernard Tapie et sa femme aux... Africains. « Les agresseurs de Bernard Tapie sont 4, dont "3 Africains et 1 de type nord-africain" (Sic)», écrivait-il, le 4 avril, sur son compte Twitter. Et de poursuivre : « Le même Bernard Tapie qui accusait Jean-Marie Le Pen de mensonges sur le lien entre insécurité et invasion migratoire. Il est aujourd’hui rattrapé par la réalité. Bon rétablissement ! » 

« Messiha, reste chez toi... »

Cette sortie du militant politique du RN de Marine Le Pen a été vivement condamnée. A commencer par le fils de Bernard Tapie, Stéphane. Tout en se montrant élogieux envers les émigrés, ce dernier n'a pas hésité à inviter Jean Messiha à se taire : « J'ai juste une réponse à lui faire : qu'il se souvienne de qui a sauvé les gens dans l'attentat de l'Hyper Cacher, voilà. C'était un immigré, nord-africain, qui a été naturalisé pour son geste. Donc Messiha, reste chez toi, ferme ta gueule ! » a lâché le fils de Bernard Tapie, lundi soir, sur la chaîne C8.

Le fils de la victime n'est pas le seul à réagir aux propos du militant politique d'origine égyptienne. Andy Delort, joueur international algérien, a également répondu à Jean Messiha. « Vous resterez un détail de Twitter », a écrit l'attaquent de Montpelier sur son compte Twitter à l'adresse de l'auteur de la polémique. « On pense fort au président Tapie, à sa femme, à ses proches... », a ajouté Andy Delort en guise de solidarité.