Un des acteurs de la série algérienne « Achour El Acher », que diffuse la télévision publique algérienne (EPTV) durant ce mois de ramadan, crie au scandale. Il s'agit du comédien Merouane Guerouabi qui, dans une vidéo publiée jeudi 15 avril, fait de graves révélations. Il accuse clairement l'EPTV d'avoir censuré la série. 

« Achour El Acher » est une série à succès en Algérie. Elle en est d'ailleurs à sa troisième saison. Si les deux premières saisons ont été diffusées par la chaîne privée Echorouk TV, la troisième a été confiée à la télévision publique algérienne. Une chaîne qui fait l'objet de vives critiques et de graves accusations. Merouane Guerouabi, une des nouvelles figures de la série, a ouvertement accusé l'EPTV de censure abusive.

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, le comédien affirme, en effet, qu'entre ce qui a été tourné réellement et ce qui a été diffusé par la télévision algérienne, il n'y a pas photo. « Ils ont énormément censuré », a-t-il dénoncé.

« La censure, une vieille pratique chez l'ENTV »

Le fils de l'illustre chanteur chaâbi feu El Hachemi Guerouabi n'en dit pas plus. Il n'a cependant pas caché son étonnement dans la mesure où, souligne-t-il, le contenu de la série ne porte aucunement atteinte à qui que ce soit. Pour lui, il s'agit tout bonnement d'une vieille pratique de la chaîne de télévision algérienne. « C'est connu, à l'ENTV (EPTV, ndlr), lorsqu'on doute de quelque chose ou de quelques passages, on procède à la censure », regrette-t-il.

Pour l'instant, Merouane Guerouabi est le seul à dénoncer la censure dont ferait l'objet cette production télévisuelle par l'EPTV. Rien ne dit cependant que les autres intervenants dans cette série ne lui emboîteront pas le pas. L'EPTV est aussi appelée à s'exprimer sur cette polémique.

Lire aussi : Film censuré sur Larbi Ben M’hidi : Le réalisateur saisira la justice